Les Jeudis de l’Angoisse (des Comics) #63

10756581_817892861567148_1773211293_o1

Aliens : Crusade, le comic oublié

Aliens_Crusade

Si il y a bien un sujet de la culture pop que je maîtrise, c’est la saga Alien ! Anecdotes de castings et de tournages, étapes d’écriture des scénarios, déconvenues entre membres de l’équipe, je suis aux taquets sur toutes publications ou vidéos pouvant m’en apprendre encore un peu plus sur cette saga mythique de la science-fiction. La saga Alien a aussi l’avantage d’avoir un univers étendu très vaste s’étalant sur de nombreux autres médias comme des romans, depuis peu des livres audio, des jeux vidéo, des courts-métrages, des cartes à collectionner, des figurines et surtout une flopée de comics.

Cette opulence de produits dérivés à l’avantage de m’étonner chaque jour et à chaque fois que je pense en avoir fait le tour, je découvre à ma plus grande surprise quelque chose de nouveau.
C’est ainsi qu’au gré de mes pérégrinations sur internet, je suis tombé au hasard d’un listing sur un comic au nom inconnu, dont je n’avais jamais entendu parler et que je ne connaissais absolument pas nommé Aliens : Crusade.

Et c’est en recherchant des informations sur ce mystérieux comic que j’ai découvert un pan entier de l’univers étendu de la saga Alien se situant… En Angleterre !

Avant de parler de Aliens : Crusade, il faut donc partir pour la perfide Albion : Nous sommes en 1991, et depuis 1986 et la sortie du film Aliens, Le Retour, les deux opus de cette saga naissante sont considérés comme des classiques de la science-fiction et la folie marketing autour des deux films, plus particulièrement le second, bat son plein. Mais un troisième opus cinématographique tarde à arriver (la faute à un development hell dantesque) et les fans se rabattent donc sur un autre média particulièrement prolifique, les comics, afin d’assouvir leur soif de massacre xénomorphique.

A partir de 1989, c’est l’éditeur Dark Horse qui aux États-Unis va éditer et distribuer des comics issus de l’univers du second film. Il faudra attendre deux ans pour que ces comics traversent l’atlantique : En France c’est le petit éditeur Zenda qui publiera en 1991 le second et troisième arc de la série originale et en Angleterre, la même année, ces comics arriveront par le biais d’un format magazine anthologique sobrement intitulé Aliens Magazine.

tumblr_pwlu7umPyq1xvrzpio1_1280

Publié par l’éditeur Trident Magazine, ce magazine grand format comptera dans un premier temps 16 numéros (Aliens Magazine Vol 1), contenant majoritairement des comics Aliens, mais aussi des comics Predator et bien évidemment Aliens Vs Predator. Puis à partir du numéro 17, la branche internationale de Dark Horse demande à ce que le contenu du magazine soit remanié.

Là où la première mouture du magazine servait surtout à publier les comics Aliens en Angleterre, sous l’impulsion de Dark Horse, le contenu éditorial du magazine va changer et s’étoffer : Toujours publier par Trident, le dix-huitième numéro reprend sa numérotation au numéro 1 (Aliens Magazine Vol 2) et le magazine va se recentrer entièrement sur la licence Aliens et les comics Predator et Aliens Vs Predator vont être déplacés dans un autre magazine, Total Carnage. Ensuite, le contenu du magazine va également se voir agrémenté d’articles de fond inédits aux États-Unis, consacrés pour la plupart à l’univers étendu, souvent des articles présentant des véhicules, armes ou infra-structures des films, voir consacrés aux Aliens, ces articles seront tous rédigés par Lee Brimmicombe-Wood (1) et seront d’ailleurs étoffés d’illustrations inédites ou de photos de fans cosplayés en Marines Coloniaux. Le magazine contient également des interviews de membres des équipes ayant travaillé sur les films (acteurs, techniciens, responsables des effets spéciaux etc) et ou de scénaristes et de dessinateurs ayant signé des comics sous licence Aliens. Les couvertures seront également pour la plupart inédites, signées par des artistes anglais comme John Bolton, Chris Halls (aka Chris Cunningham), Kilian Plunkett, Paul Johnson ou Dave Dorman. A noter que fin 1992, le magazine aura trois numéros hors série consacrés à Alien 3, récemment sorti au cinéma.

DqVIZvmX4AAJZ91
Une couverture du magazine avec une illustration de Kilian Plunkett

Mais plus intéressant, le magazine va également publier dans ses pages quelques comics plus ou moins inédits !

Le premier récit inédit sera Aliens : Newt’s Tale, un récit en sept parties publié dans les numéros 2 à 8 de Aliens Magazine (Vol 2). Cette mini-série raconte les événements du film Aliens, Le Retour du point de vue de Rebecca Jorden (surnommée Newt dans le film). C’est écrit par Mike Richardson et dessiné par Jim Sommerville.

6bd166409f1ebc9120f89bca82d599c3
Illustration pour le comic Aliens : Newt’s Tale de John Bolton

Ce récit sera le seul a être réédité en trade paperback, une seule fois en 1994, par l’éditeur Titan Comics et uniquement en Angleterre, il n’a jamais été réédité nulle part depuis. Il est assez facile à trouver aujourd’hui mais à des prix relativement assez hauts (comptez une trentaine d’euros).

Le second sera Aliens : Countdown, à l’origine un comic promotionnel publié en plusieurs parties aux États-Unis dans la revue Dark Horse Insider, écrit par Mike Richardson et dessiné par Denis Beauvais. Il obtiendra donc sa seule et unique réédition à ce jour dans les numéros 9 et 10 de la seconde mouture de Aliens Magazine, sous la forme d’un mini comic.

Aliens_Countdown
Couverture de Aliens : Countdown par Denis Beauvais

Dans ce comic, on suit le funeste destin de trois Marines renégats, abandonnés dans un bâtiment infesté d’Aliens.

Le troisième sera Alien 3 : Terminal Addiction, publié dans le numéro 12. C’est un comic promotionnel pour le jeu vidéo Alien 3 sur Super Nintendo dans lequel un joueur se retrouve projeté dans le jeu et doit affronter des Aliens avec les armes disponibles.

Il ne sera (à raison) jamais réédité ailleurs et reste une véritable curiosité pour les fans.

Une autre histoire courte, Renegade, sera publiée dans les numéros 19 et 20 du magazine. Écrite par Chris Claremont et dessinée par Vince Giarrano, elle ne comporte ni Aliens ni Predator mais introduit le personnage de Ash Parnall, qui apparaîtra par la suite dans l’excellent Aliens Vs Predator : Deadliest of The Species (partiellement publié en France par Le Téméraire sous le titre Espèces Meurtrières). C’est d’ailleurs à la faveur de cette réédition dans le magazine anglais que cette histoire courte sera renommée Aliens : Renegade, là où la version américaine publiée dans le magazine Dark Horse Comics s’intitule sobrement et simplement « Renegade » faisant planer le doute sur sa réelle appartenance à l’univers Aliens.

Le quatrième sera donc Aliens : Crusade et si les premiers comics, hormis Newt’s Tale, étaient assez anecdotiques, Crusade sera beaucoup plus ambitieux : Plus qu’un simple one shot, Crusade est une mini-série en 10 chapitres publiés du numéro 12 au numéro 22.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu comme vous allez pouvoir le lire plus bas…

Enfin, le dernier aurait dû être Aliens : Matrix. Aurait dû car la déconfiture de Aliens : Crusade est également plus ou moins lié à la disparition de Matrix.

Mais revenons à Aliens : Crusade.

Comme dit plus haut, Crusade est en fait le second comic inédit publié dans Aliens Magazine. Il est écrit par Michael Cook et dessiné par Christian Gorny.

Inédit car à l’instar de Aliens : Newt’s Tale, c’est une production 100% anglaise, entièrement exclusive au magazine anglais.

De plus, l’action du comic se situe dans la chronologie des comics Dark Horse et se place au même moment que la mini-série Aliens : Earth War, durant laquelle les Aliens ont envahi la Terre.

L’histoire est donc la suivante : Alors que la Terre est envahie par les Aliens, seule une petite île en Angleterre a échappé à cette infestation. Un groupe de mercenaires spécialisés dans l’éradication des Aliens est envoyé sur place pour enquêter et savoir pourquoi cette petite île minière a échappé à la peste Aliens. Ce qu’ils vont y découvrir repousse les limites de l’horreur et leurs nerfs de gros durs vont être mis à rude épreuve.

Quelques pages de Aliens : Crusade

Sans trop en révéler, l’histoire n’est pas sans rappeler les graphic novels Aliens : Sacrifice et Aliens : Alchemy puisqu’on y retrouve le même genre de thème, à savoir une communauté religieuse se servant des Aliens et les identifiant comme des sortes de créatures quasi-divines, des sortes d’anges vengeurs punissant les pêcheurs.

L’histoire est assez intéressante et le style de l’écriture, l’univers et la caractérisation des personnages ont le même genre de science-fiction hardboiled et un peu badass typiquement anglaise qui n’est pas sans rappeler les publications anglaises comme 2000AD.

Niveau dessins, là par contre c’est assez décevant : Les personnages et surtout les environnements ne sont pas très détaillés, voir en ce qui concerne les décors parfois inexistants. Les couleurs de Nick Abadzis sont elles aussi décevantes, et sont en fait des aplats de couleurs pas toujours très adaptés.

C’est malgré tout assez bien écrit et la qualité du scénario fait que l’on fait fi après quelques pages des dessins pour se focaliser sur l’histoire qui malgré son accroche classique réussi à vite devenir prenante… Malgré le fait qu’elle n’ait pas de fin.

Comme je le disais plus haut, Aliens : Crusade était à la base prévu comme un récit en dix parties mais le dessinateur Christian Gorny demanda à ce que les chapitres 9 et 10 initialement prévus pour les numéros 21 et 22 de Aliens Magazine soient décalés au numéros 23 et 24 afin d’avoir plus de temps pour terminer ses planches, décalant du même coup l’autre récit exclusif suivant du magazine, Aliens : Matrix au numéro 25, alors que celui-ci était prévu pour débuter au numéro 22.

Mais que se soit la fin de Aliens : Crusade ou Aliens : Matrix, il est un événement que les auteurs n’avaient pas prévus qui fut l’arrêt du magazine Aliens suite à la faillite de son éditeur anglais, Trident. Aliens : Crusade se verra donc amputé de ses deux chapitres finaux et Aliens : Matrix tout simplement annulé… Il ne subsistera de Matrix qu’une illustration promotionnelle de Chris Halls (un des artistes ayant travaillé sur les designs de Alien 3) qui aurait dû l’illustrer à la peinture (2).

AliensMagV2-23
La seule illustration connue de Chris Halls pour Aliens : Matrix

Pour ce qui est de Aliens : Matrix, je pense très sincèrement que ce comic ne verra jamais le jour par contre, en ce qui concerne Aliens : Crusade j’avais lu dans un article (dont je n’ai malheureusement pas retrouvé le lien) que les dessins des chapitres manquants avaient été terminés mais ne furent pas encrés, colorisés ni lettrés suite à l’arrêt du magazine.

L’arrêt de Aliens Magazine signa donc la mort de la seule tentative à ce jour de publier un comic sous licence Aliens hors des États-Unis, à croire que cette licence est destinée à ne pas sortir du pays de l’oncle Sam… Des fans ont depuis souvent sollicité Dark Horse pour que l’ensemble de cette mini-série soit enfin publiée au format relié mais pour le moment, leurs demandes sont restées vaines…

Qui sait, peut-être qu’un jour, leur croisade pour la publication de Aliens : Crusade finira par déterrer ce Graal de fan de la saga Aliens qu’est cette histoire maudite.

81wm4FINOxL

1 : La quasi-totalité de ces articles seront compilés dans le livre de référence Colonial Marines Technical Manual, un livre indispensable pour tout fan de la saga n’ayant malheureusement, pour le moment, toujours pas eu les honneurs d’une traduction française.

2 : Une rumeur parle d’une version digitale des premiers chapitres de Aliens : Matrix qui serait apparue il y a une dizaine d’années sur le net avant de disparaître aussi vite. J’ai beau avoir fait de nombreuses recherches, je n’ai malheureusement rien trouvé…

2 commentaires sur “Les Jeudis de l’Angoisse (des Comics) #63

Ajouter un commentaire

  1. Passionnant de bout en bout : une plongée documentée et très riche dans les comics Aliens dont je ne connaissais que les productions Dark Horse. Merci pour cette visite guidée édifiante.

    1. Merci de ton commentaire 🙂
      C’est vrai qu’on connais beaucoup les comics Aliens via les publications américaines. Cet épisode anglais est intéressant et méconnu, l’Angleterre ayant une histoire éditoriale avec les comics US (Je pense notamment aux productions Marvel UK) assez intéressante. A mon petit niveau et par le prisme de mon intérêt pour les comics Aliens, j’ai jugé qu’il était intéressant d’aborder le sujet.
      Content que tu l’ai lus et que ça t’ai plut !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :