Paris Manga & Sci-Fi Show : La loi des séries

Avec la régularité d’un métronome, c’est en ce week-end du 20 et 21 octobre 2018 qu’avait lieu la seconde édition annuelle du Paris Manga & Sci-Fi Show, l’un des rendez-vous phare de la culture geek en France. Fidèle parmi les fidèles de ce rassemblement, je répondis bien sûr présent et c’est en ce beau jour du dimanche 21 octobre que j’eu le plaisir d’arpenter les allées de ce festival : Séries TV, mangas et comics, le festival brasse toujours aussi large niveau médias, cet seconde édition 2018 valait-elle le détour ? Réponse de suite.

2

Chaque édition du Paris Manga & Sci-Fi Show, c’est un peu comme Uncle Ben’s, c’est toujours un succès et force est de reconnaître que le festival continue d’années en années sur sa lancée en proposant un panel d’invités et de sujets toujours aussi variés qu’enthousiasmants : Cette année, l’accent était clairement mis sur trois sujets principaux : Les anniversaires des séries Parker Lewis ne Perd Jamais, Charmed et Smallville, la première fêtant ses vingt-huit ans, la seconde ces vingt printemps et la dernière sa presque majorité avec dix-sept ans. Pour fêter l’événement, les organisateurs ont réussis à réunir la quasi intégralité du casting de Parker Lewis, à savoir Corin Nemec (Parker lui-même, depuis plus populaire grâce à son rôle dans la série Stargate SG-1), Billy Jayne (le beau gosse Mikey), Troy Slaten (le geek pleurnichard Jerry), Maia Brewton (la petite garce de sœur de Parker, Shelly) et enfin l’imposant et redoutable Abraham Benrubi, inoubliable Larry Kubiac. Un rassemblement d’acteurs exceptionnels pour cette série pour ados (que j’étais) des années 90 qui a manifestement fait la joie des trentenaires nostalgiques. La seconde série mise à l’honneur était le bébé du producteur Aaron Spelling, non il ne s’agissait pas de Beverly Hills 90210 mais bien de la série qui fait honneur à la sororité, à savoir Charmed. Et pour l’occasion, on pouvait profiter de la venue de Holly Marie Combs (Piper Halliwell) et Brian Krause (Léo). J’ai d’ailleurs pu assister au panel consacré à la série à laquelle ils ont participé et la bonne humeur et la décontraction des deux acteurs furent franchement communicatifs et je fus moi-même très étonné vu l’âge de la série du nombre de personnes de toutes générations venue s les ovationner. Bien animée par deux fans motivés, ce panel fut franchement un bon moment.
Pour ce qui est de Smallville, pour les fans c’était l’extase puisque Tom Welling (Clark Kent lui-même !), Michael Rosenbaum (Lex Luthor) et Laura Vandervoot (Kara/Supergirl) était présents pour le plus grand bonheur des fans.
Si vous étiez fan de ces séries mythiques, le PM&SFS, c’était l’endroit assurément l’endroit où être ce week-end d’octobre !
Seul bémol, l’organisation des photoshoots avec les acteurs (dont j’ai fait l’expérience pour la première fois cette année) qui manque cruellement de clarté. Des membres du staff pour orienter correctement les visiteurs serait vraiment bienvenu : Beaucoup de visiteurs dans la file d’attente ont dû rebrousser chemin car ils n’étaient pas au courant qu’il fallait échanger leur billet contre un ticket, nous avons dû changer de file après avoir commencé à faire la queue car nous avions mal été orientés et enfin, récupérer sa photo ressemblait parfois à une véritable foire d’empoigne…

6

Pour ce qui est des fans de mangas, là encore on avait du légendaire avec la présence de Noriyuki Abe (réalisateur des séries GTO, Bleach, Black Butler ou du récent spin-of de Naruto, Boruto), Shinji Aramaki, mecha designer sur les films Appleseed, Starship Troopers (les deux derniers en images de synthèses) ou Albator et enfin Atsuko Ishizuka, réalisatrice des séries Nana et Monster, pour ne citer que les plus connues. Enfin, ont pouvait compter sur la présence de Grant Alexander, pilier des studios Pixar ayant travaillé sur les films Cars 2, Vice-Versa, Toy Story 4 ou Les Indestructibles 2.
Comme pour les fans de séries, les fans de mangas et d’animation avaient eux aussi de quoi faire de belles rencontres.

Seule ombre au tableau pour les fans du Marvel Cinematic Universe, l’annulation de la venue de l’actrice Pom Klementieff, alias Mantis dans les films Marvel Les Gardiens de la Galaxie et Avengers, dont, de ce que j’ai pu entendre de-ci de-là, l’absence a fait grincer pas mal de dents.

1

Comme à chaque fois, j’ai fait l’impasse totale sur les Youtubers, pour la simple et bonne raison que je n’en connaissais aucuns et aussi et surtout parce que ça ne m’intéresse absolument pas.

Comme vous pouvez le constater, si on était fan de séries ou d’animation, il y avait largement de quoi se sustenter au PM&SFS mais qu’en était-il des comics, puisque c’est à chaque fois ma principale raison de déplacement sur ce festival ? Et bien là, j’avoue que je fus quelques peu déçu.
Première grosse ombre au tableau, le désistement à deux jours du show de Ron Marz, scénariste émérite de Green Lantern, du label Crossgen, de multiples crossovers (DC Vs Marvel, Batman / Aliens, etc.) et surtout de Witchblade (dont j’ai souvent dit beaucoup de bien ici), l’un des invités principaux de la section comics qui a dû déclarer forfait à deux jours du festival pour raison médicale, l’homme ayant visiblement une bonne crève… Étant fan inconditionnel de Witchblade, je me faisais une joie de le rencontrer et de lui dire tout le bien que je pensais de son travail sur la série de la porteuse du gant magique, grosse déception me concernant donc, mais bon, la santé avant tout : Remets-toi vite Ron, ce n’est que partie remise.

Autre déception, l’annulation de la venue du légendaire Ron Lim, annulation annoncée une dizaine de jours plus tôt, qui a fait grand bruit, les organisateurs du festival ayant visiblement été victimes d’une arnaque sur internet…
Deux Ron qui ne viennent pas, c’est pas de chance pour le PM&SFS qui a décidément joué de malchance pour cette édition…

3

D’autres artistes étaient heureusement présents : Mike McKone, dessinateur chevronné ayant travaillé pour DC et Marvel, notamment sur la Justice League, le Punisher, les Teen Titans ou Spider-Man. Était également présent Paco Diaz, dessinateur espagnol ayant livré dernièrement un bon run sur Wolverine et ayant plus largement travaillé chez Marvel, notamment sur Deadpool, Stefano Martino, dessinateur du comic Stranger Things ayant également œuvré sur les comics Doctor Who et Angel, Jesus Merino, le dessinateur phare de la série Avengers Forever et de nombreux épisodes de Batman / Superman, le génial Alberto Jimenez Albuquerque, était également présent les français Anthony Dugenest, Guile Sharp, Virginie Siveton, Fabrice Sapolski et Leïla Leïz et enfin les excellents et toujours aussi abordables Joe Benitez et Peter Steigerwald qui encore une fois ont dédicacés à longueur de journée sur le stand Album : Leur endurance dans cet exercice m’étonnera toujours !

54

7

On avait quand même un beau parterre d’invités, même si on manquait un peu de têtes (re)connus : La plupart des artistes présents étaient certes des pointures mais il fallait vraiment être lecteur de comics assidu pour vraiment connaître ces dessinateurs et leur travail. L’absence de Ron Lim et Ron Marz en tant que têtes d’affiche « accrocheuses » se faisait, je trouve, ressentir et le Comic Con ayant lieu la semaine suivante n’y était, je le pense très sincèrement, pas étrangère.

De nombreuses conférences étaient également proposées, n’étant présent qu’une seule journée je n’ai put assisté qu’à celle « Les super-héros doivent-ils tuer ? » animée de voix de maître par une bande de passionnés (NDLK : la folle équipe des GG Comics !) et malgré le peu de personnes dans le public, la conférence fut ma foi très intéressante.

Je le dis à chaque fois mais j’apprécie toujours autant arpenté les allées du PM&SFS : C’est un festival bien rodé, qui à chaque fois contente les fans de manière admirable avec des animations et des invités prestigieux. Je suis avant tout fan de comics et même si cette année l’annulation des deux têtes d’affiche comics m’ont un peu déçu (mais bon, on ne peut rien reprocher aux organisateurs, il s’agit juste de malchance et ça arrive même aux meilleurs), ce fut globalement une très bonne édition, grâce notamment aux invités séries TV prestigieux.
Vivement février et les premières annonces pour la prochaine édition car j’y serais assurément !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :