Double Review : Winter Station + Escape This

 

Je vous présente dans cette double review deux albums de la collection Flesh & Bones de Glénat : Flesh & Bones est un label dans lequel sont publiés des bandes dessinées horrifiques d’inspiration comics, réalisées par des artistes européens.
Au programme donc de cette double review, Winter Station, du slasher aux sports d’hiver et Escape This, un escape game morbide !

Winter Station raconte le calvaire de Lisa, jeune femme contre-maître assignée pour superviser la construction d’un hôtel de luxe en altitude, dans la Sierra Nevada. Peu après son arrivée, des ouvriers sont sauvagement assassinés par un homme grimé en montagnard. Dans ce coin perdu où le téléphone ne capte pas, les autochtones peu affables, la police a des méthodes bien particulière et la misogynie est une sorte de seconde nature, Lisa va devoir compter sur elle-même et sur l’entraînement physique que lui a inculquer sa mère pour survivre aux conditions extrêmes et à ce mystérieux assassin. Mais l’apparition de ce tueur n’est elle pas justement due à la venue de Lisa et serait-elle plus liée qu’elle ne le croit à tous ces événements ?

81K7jbSjzwL

Winter Station est donc une bande dessinée écrite par le français Christophe Bec (un habitué de la collection Flesh & Bones) et les dessins sont l’œuvre du roumain Cristi Pacurariu.
Pour ce qui est de l’histoire, il s’agit d’une histoire de type « Slasher », à savoir un tueur masqué qui dézingue à tour de bras ses victimes à l’aide d’objets contondants divers et variés. Le contexte et l’environnement de l’action ne sont pas sans rappeler la trilogie cinématographique norvégienne Cold Prey, mais heureusement, la comparaison s’arrête là, Winter Station ayant d’autres atouts dans sa manche.

71SE2xO6o9L

On a donc ici la plupart des personnages habituels de ce genre d’histoire : Le tueur masqué bien entendu, la jeune femme combative, le beau gosse, le policier un peu laxiste etc. Néanmoins, même moi qui suis rompu à ce genre de récit, j’avoue que c’est beaucoup mieux écrit que la plupart des histoires de ce genre que j’ai pu voir ou lire, le twist final étant d’ailleurs assez bien fichu, jouant sur une succession de retournements de situation plutôt bien trouvés et inattendus.
En résumé, malgré un postulat de départ assez classique, Winter Station s’en sort plutôt bien grâce à des personnages fouillés et une histoire bien écrite et riche en rebondissements.

 

Niveau dessins, on a un noir et blanc parfaitement maîtrisé, jouant à merveille avec le blanc de la neige pour créer des contrastes efficaces. Les planches sont détaillées, les personnages et environnements réalistes, en bref c’est du très bon boulot, qui n’est pas sans rappeler les grandes heures des comics US horrifiques.

En conclusion, Winter Station est une très sympathique bande dessinée d’horreur, maîtrisée aussi bien dans son récit que dans son dessin qui ravira à coup sûr les amateurs de frissons (sans mauvaise image).

Deuxième livre de cette review, Escape This et son jeu d’énigmes mortelles.

Quatre personnes que tout oppose se réveillent dans une chambre entièrement blanche, doté de seulement un boîtier… Très vite, un papier sur lequel est inscrit une énigme apparaît dans cette boite et après lecture, une porte dérobée s’ouvre, donnant le signal de départ d’un escape game qui visiblement, est bien plus qu’un simple jeu… Notre infortuné groupe de joueurs va devoir avancer d’une pièce à l’autre si ils veulent survivre, découvrir la raison de leur présence et ce que les lie dans cette aventure.

71ML60yrdNL

Escape This est donc un récit horrifique s’inspirant de la mode actuelle des escape games, des sortes de jeu de rôle grandeur nature dans lesquels un groupe de joueurs est enfermé dans un bâtiment de quelques pièces et doit résoudre une énigme dans chaque pièce afin de passer à la suivante pour finir le jeu. Ici, le jeu est bien plus cruel qu’une simple distraction car chaque échec signifie la mort d’un des participants…

C’est écrit par le français Stéphane Betbeder et dessiné par l’italien Frederico Pietrobon.

J’avoue qu’avant la lecture de cette bande dessinée, je ne connaissais que peu le principe des escape games : J’en avais vaguement entendu parler, sans plus et du coup, j’ai plus largement découvert le principe avec ce livre et ce fut ma foi très plaisant.

 

Pour qui ne connait pas ou très peu le principe, le système est ici placé dans un contexte horrifique, un peu à la manière du film Cube ou de ce genre de huis-clos. L’idée est plutôt bien trouvée et les personnages très variés et bien écrit : Une mère de famille désespérée, un footballeur, une adolescente japonaise et un homme mystérieux, tous liés par le même destin, le fait qu’ils étaient sur le point de mourir…

Comment sont-ils arrivés dans ce jeu mortel ? Quelle en est la finalité ? Autant de questions que notre quatuor va devoir répondre en s’alliant afin de sortir de ce jeu aussi ludique que létal.

Le tout est donc plutôt bien écrit, les twists et découvertes de l’histoire de nos infortunés héros assez surprenants et le tout se laisse lire assez facilement, même si pour qui est assez habitué à ce genre d’histoire, la conclusion est assez prévisible.

71zoMLC+qjL

Pour ce qui est de la partie graphique, c’est une réussite totale : Les dessins en noir et blanc sont magnifiques, les environnements très détaillés et les personnages très expressifs. De ce coté, le travail de Frederico Pietrobon est irréprochable et est sans conteste un des points forts du livre, le travail de l’artiste italien étant franchement, de toute beauté.

En résumé, bien écrit et magistralement illustré, Escape This est un très bon moment de lecture, original et sortant des sentiers battus : Une lecture plus que recommandable, que je conseille très fortement aux amateurs, voir aux autres qui ne connaissent pas le principe des escape games, cette bande dessinée étant une parfaite entrée en matière.

Winter Station, de Christophe Bec et Cristi Pacurariu / Escape This, de Stéphane Betbeder et Frederico Pietrobon, disponibles depuis le 4 avril 2018 chez Glénat Comics dans la collection Flesh & Bones.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :