Review : Archie Vs Predator

Ceux qui suivent mes diverses critiques et chroniques sur ce site savent quelle fascination j’ai pour les deux monstres sacrés du cinéma que sont l’Alien et le Predator. Je ne manque d’ailleurs jamais une occasion d’en parler dans ces colonnes, soit au travers de ma rubrique fétiche Les Jeudis de l’Angoisse (Des Comics) (1) ou lors de diverses critiques d’albums.

C’est ce mois-ci que l’éditeur Wetta va publier dans notre beau pays l’improbable crossover Archie Vs Predator et l’occasion était donc trop belle pour que je puisse de nouveau aborder le sujet du terrifiant chasseur extra-terrestre. Néanmoins, Archie qui rencontre le Predator, dans le genre crossover qui se pose là, on a rarement vu ça et la question qu’on est en droit de se poser c’est « MAIS C’EST QUOI CE TRUC !!?? »

Étant moi-même un peu dérangé du bulbe et n’ayant pas peur des ovnis dessinés, je me suis donc attaqué à ce bouquin et très franchement, j’en suis ressorti plutôt satisfait et surpris. Pourquoi ? Direction Riverdale et réponse de suite !

La première question qu’on peut se poser, c’est pourquoi un tel crossover ? Pourquoi confronter Archie, cet adolescent rouquin éternellement bloqué dans un triangle amoureux avec la blonde Betty et la brune Veronica, à un chasseur extra-terrestre ultra-violent ? La réponse est en soit assez simple : Aux Etats-Unis, Archie Comics décide en 2015 de complètement rebooter les comics Archie dans une version plus moderne et moins cartoon. Mais avant de reprendre à zéro, il faut mettre fin à la série originale (en place depuis 1943 quand même) et plusieurs pistes sont envisagées : La fin officielle d’Archie sera qu’il meurt après avoir sauvé Kevin Keller, un de ses amis, mais d’autres histoires, un peu plus disons, bizarres sont publiées, notamment un crossover avec la série de films Sharknado : Durant ce crossover, la fameuse tornade à requins ravage Riverdale, emportant avec elle un nombre conséquent des habitants. L’autre crossover sera de confronter notre bande de potes au Predator et c’est de celui-ci qu’il est question aujourd’hui.

A noter que ce n’est pas la première fois qu’Archie et ses copains font des rencontres un peu décalés puisque Les Tortues Ninja, les hard rockers du groupe Kiss et même le Punisher se sont déjà retrouvés à Riverdale.

Archie Vs Predator, c’est donc la rencontre entre le gentil Archie Andrews et sa bande de copains avec le sanguinaire Predator, c’est écrit par Alex De Campi et dessiné par une des artistes emblématique des comics Archie, Fernando Ruiz.

3a

C’est le début des vacances d’été à Riverdale ! Alors qu’Archie et sa bande se demandent ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leurs vacances, la solution est trouvée par le goinfre ami d’Archie, Jugghead qui à la faveur d’un coupon gagnant dans un sachet de chips, gagne un voyage en Amérique du Sud. Ni une ni deux, les joyeux amis se rendent au Costa Rica afin de passer de bonnes vacances au soleil. Mais la joie est de courte durée lors de l’apparition de Cheryll et Jason, les deux énervants et riches rivaux d’Archie à Riverdale, de passage dans leur yacht pour pourrir les vacances de notre bande de joyeux drilles.

Très vite le crêpage de chignons entre les deux éternelles amoureuses du rouquin, Betty et Veronica reprend de plus belle après un concours de beauté durant lequel Betty remporte la victoire, « aidée » par Cheryll. Satisfaite de son méfait, Cheryll part pour un trip dans la jungle à la recherche d’une tombe Inca pour en piller les objets de valeur. Suite à la victoire de Betty, Veronica s’en prend à elle et lui casse le nez, en pleurs, Betty s’enfuit et se perd dans la jungle, trouvant la tombe Inca recherchée par Cheryll. Betty s’y engouffre, mais au lieu d’y trouver les deux affreux est prise en chasse par ce qu’elle pense être un fantôme. Prise de panique elle s’enfuit, emmenant malgré elle une dague rituelle et retrouve Archie et ses amis.

S’en est trop pour la bande de copains, qui ayant le mal du pays, décident d’un commun accord de rentrer à Riverdale. Mais le mystérieux fantôme qui a agressé Betty n’entend pas laisser les jeunes insouciants s’en tirer à si bon compte et les poursuit jusqu’à Riverdale. Vous l’aurez compris, Archie et sa bande deviennent la cible d’un Predator et la petite ville de Riverdale va très vite se transformer en charnier !

Archie Vs Predator, c’est avant tout un énorme décalage : Si l’histoire commence comme beaucoup d’histoires d’Archie, elle devient très vite un jeu de massacre aussi décalé que jubilatoire : Voir les personnages cartoony de l’univers Archie se faire arracher la tête, transpercer par des lames ou des lasers est assez violent visuellement au départ, mais devient rapidement assez drôle et on ressent très vite un plaisir sadique de voir tout ces personnages naïvement innocents se faire étriper, un peu comme on regarde un épisode des Happy Tree Friends.

8

Le dessin de Fernando Ruiz, typique des comics Archie, renforce cet aspect décalé et les hectolitres de sang qui viennent souiller ces personnages a beau jurer avec leur aspect naïf, il en devient presque, disons amusant par sa démesure.

Pour ce qui est du scénario, Alex De Campi réussi à maintenir une histoire typique des comics Archie, continuant de surfer sur le triangle amoureux formé par Archie, Betty et Veronica ainsi que l’esprit de camaraderie malgré les horreurs et les meurtres qui se succèdent, c’est gore, très gore même, mais dans le fond, ça reste du Archie, ce qui est assez étonnant.
Certes certaines pistes du scénario sont assez obscures, notamment l’histoire de la dague magique dont je cherche encore l’utilité, mais ce n’est pas très gênant tant l’attention du lecteur est focalisé sur le jeu de massacre qui se déroule quasiment sans interruption dés l’arrivée à Riverdale.

9

Pour finir, un mot sur l’édition française : Elle est assurée par l’éditeur Wetta et j’ai déjà au travers de mes différentes critiques loué le sérieux de cet éditeur et je ne manquerais pas de le faire de nouveaux aujourd’hui : Que ce soit du point de vue de la traduction, absolument irréprochable, ou de l’édition, c’est un encore une fois un sans faute de la part du petit éditeur qui brille par son professionnalisme et son sérieux.
Je casse souvent du sucre sur le dos d’autres (Grands ou petits) éditeurs de comics en France mais force et de reconnaître que je n’ai jamais rien eu à reprocher à Wetta, qui est pour moi un éditeur absolument exemplaire (je vous conseille d’ailleurs de jeter un coup d’œil à leur collection RAW, véritable compilation de gemmes en noir et blanc).

Archie Vs Predator est d’ailleurs proposé au travers de trois éditions différentes : Une édition régulière, une édition tirée à 300 exemplaires avec une couverture et un poster de Francesco Francavilla et une édition ultra-limitée à 250 exemplaires avec une couverture de Dustin N’Guyen, édition vendue exclusivement sur le site de Original Comics.

Archie Vs Predator, c’est donc en soit une prouesse : Celle de raconter une histoire du style Archie, aussi bien scénaristiquement que visuellement, en y ajoutant un monstre sanguinaire et des meurtres brutaux. Nous avons également la chance d’avoir en France cette histoire dans une édition impeccable, supérieure en qualité à l’édition américaine (je sais de quoi je parle : J’ai les deux!).

Aussi décalée que jubilatoire, Archie Vs Predator c’est un véritable ovni dessiné, une curiosité à découvrir de toute urgence alors pourquoi se priver ?

10

Archie Vs Predator, d’Alex De Campi et Fernando Ruiz, disponible depuis le 22 février 2018 en France chez Wetta.

1 : J’ai déjà parlé à deux reprises du Predator, une fois lors d’un Jeudi de l’Angoisse (des Comics) consacré à Hunting The Heroes : The Predators Attacks ! et dans les dossiers consacrés à Aliens Vs Predator (ici et ici).

Un commentaire sur “Review : Archie Vs Predator

Ajouter un commentaire

  1. Marrant : je lis ton article et le lendemain je tombe sur un épisode de The Big Bang Theory qui parle du comic Archie vs Predator (S09E04) 🙂

    J’en profite : merci pour ton blog, pour tous ces articles. C’est un plaisir de te lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :