Let it go (lettre ouverte à Batwoman)


batwomancover

Chère Batwoman,

A travers ce blog j’ai posté des dizaines et des dizaines de billets sur toi, et chacun d’entre eux a été écrit avec mes tripes, il en sera de même avec celui-ci.

J’ai beau m’y être préparée depuis un moment déjà parce que l’issue était inéluctable, la nouvelle de l’arrêt de la série régulière dans laquelle tu évolues depuis septembre 2011 m’a tout de même fait pleurer.
Bien sûr je suis bien placée pour savoir qu’il y a plus grave dans la vie, mais j’ai pleuré comme lorsque l’on est pris au beau milieu d’un film ou d’un livre, et que soudainement le personnage dont on est le plus attaché se sacrifie ou est dilapidé inutilement pour servir l’intrigue.
Et toi Kate, tu t’es faite dilapider par DC Comics il n’y a aucun doute là dessus, mais personne n’en tirera profit bien au contraire.

Mais quel gâchis quand on y pense, lorsque l’éditeur a annoncé ta venue en 2006, tout le monde ne parlait que de toi, et du fait que tu sois lesbienne. DC avait bien choisi son plan d’approche en communiquant via les plus grands médias… Tu étais une révolution à toi toute seule, car tu allais devenir la première super héroïne lesbienne à avoir une telle aura dans l’industrie des comics mainstream.
Et grâce au talent incroyable de deux purs génies, le scénariste Greg Rucka et le dessinateur J.H. Williams III, tu es devenue une légende, parmi les héroïnes les plus marquantes de ce début du 21ème siècle tout média confondu, et une icône pour toute une catégorie de lecteurs que tu as toujours représenté avec fierté, courage,  et dignité.

Grâce à toi, de nombreux lecteurs se sont en effet reconnus dans ta prise de position contre le Don’t Ask Don’t Tell, et ont ainsi pu avancer dans leur quotidien et l’adversité à laquelle ils ont pu faire face à un moment de leur vie. Quand je me suis battue pour que mon comité d’entreprise accepte que mon fils ait exactement les mêmes droits que les enfants « classiques » des salariés de ma boite, que j’ai enfin obtenu ce que je voulais pour lui au bout de quatre ans, et que désormais il peut assister à l’arbre de Noël comme n’importe quel autre enfant, à chaque étape, déconvenue, boycott du CE, demande d’être reçue par la RH, j’ai pensé à toi. C’est un exemple comme un autre, et il en existe des milliers comme le mien.
Oui, je suis convaincue que des milliers de gens ont réussi à franchir des barrières en étant inspirés par toi.

Comme je l’ai dit plus haut j’ai montré mon amour et ma fascination pour ce que tu représentes à travers d’innombrables écrits, et il est hors de question de m’arrêter là. Tes aventures s’arrêtent peut-être, mais notre histoire continue.

DC Comics n’a pas idée de l’importance que tu peux représenter pour toutes ces femmes, et ces hommes qui ont appris à te connaitre. Il faut que tu saches que malgré ce que l’on voudrait te faire croire, et ce que l’on t’oblige à endurer depuis des mois en t’interdisant tout bonheur et en t’infligeant toutes ces intrigues absurdes, tu n’appartiens pas à DC Comics. Tu appartiens aux auteurs qui ont su te respecter et aux lecteurs qui continuent de croire en toi, même si tu disparais.

Je te laisse donc partir, avec le sentiment que nous nous reverrons tôt ou tard, parce que quoiqu’il arrive comme tu le dis si bien, we soldier on.

Au revoir Kate Kane

4 Commentaires

Classé dans Goddess of the day

4 réponses à “Let it go (lettre ouverte à Batwoman)

  1. C’est beau 😥 Je ne suis pas le blog depuis longtemps, je suis plutôt Marvel que DC, et donc je n’avais pas entendu parler de ce personnage… C’est effectivement un très mauvais choix que de l’abandonner.

  2. Ben voilà, malin ça, j’ai envie de (re)pleurer en pensant à cette merveilleuse héroïne…. Elle reviendra… pas possible autrement… elle ne peut que revenir

  3. Batwoman ne représente sûrement pas autant à mes yeux qu’aux tiens, mais depuis que tu le m’as fait découvrir je l’ai aimé à ma manière. J’ai eu l’impression de découvrir « autre chose » dans le média-comics, qu’on pouvait raconter les histoire autrement, avec un certaine sensibilité, un certain style, une certaine ligne moins « plate », moins conformiste, mais qui si on prend le temps d’y réfléchir peut parler à beaucoup plus de monde qu’on pourrait le penser.

    Oui c’est une héroïne lesbienne, mais c’est plus que ça de mon point de vue, c’est une héroïne Humaine avec un sacré grand « H »… impression qu’on retrouve rarement ailleurs hétéro ou pas. L’attente était trop longue entre chaque parution Urban (oui je l’ai lu uniquement VF :p ), mais je n’ai pas été déçu,car tout était en place pour en faire une héroïne forte et durable avec une histoire unique en son genre.

    j’espère sincèrement la revoir très bientôt, pas comme elle a fini (je n’ai lu que des reviews mais cela semble assez tragique) mais comme elle aurait du toujours être. Rayonnante, radieuse, avec ses spécificités et son charisme….et puis marié quoi!! elle le mérite bordel!!! Un des plus beau couple des comics!

    Et puis bon, ça fera plaisir à Katchoo aussi :p

    La bise miss 😉

  4. moonworld82

    Quel immense gâchis! Sacrifier ainsi l’un des meilleurs personnages de l’univers DC (et du comics en général) sur l’autel d’une politique éditoriale totalement stupide. Un grand merci à Dan Didio pour ce massacre en règle que furent les chapitres de Batwoman après le départ de l’équipe Rucka/Williams III.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s