I believe I can fly

Tout le monde est en train de faire partager cette bande annonce, et bien je fais de même car j’ai beaucoup d’espoir en ce film. Je suis peut-être l’une des très rares à avoir beaucoup aimé la version de Singer (et j’assume) et la toute première image diffusée du film de Snyder m’avais juste donné la chair de poule. Et autant les comics ne me font ni chaud ni froid (avec Batman c’est exactement l’inverse) autant tout les films de Superman (même les pires de la franchise) me font jubiler car ils me renvoient à cette image de moi gamine, qui rêvait d’avoir les mêmes pouvoirs que l’enfant de Krypton. L’attente va être Super longue.

Diana, il ne reste plus que toi…

Mise à jour du 22/07

Le trailer de la San Diego Comic Con vient d’être mis en ligne dans une version plus potable, on voit beaucoup mieux certaines scènes, en attendant de la voir officiellement  c’est déjà ça de pris !

watch?v=1DoW5F64_Jg

23 commentaires sur “I believe I can fly

Ajouter un commentaire

  1. Aaaah une autre personne au monde qui a aimé Superman returns ! 🙂 En revanche, je reste méfiant en ce qui concerne Zack Snyder qui a montré ses limites avec Sucker Punch (j’assume aussi ^^). Mais vu que Nolan est à la production, je pense quand même qu’on devrait plus s’approcher du travail qu’il a fourni sur Watchmen que sur son dernier film. Je croise les doigts !

  2. Je suis un TRÈS grand fan de Superman depuis tout petit (Depuis que j’ai lus mon premier comic du Grand Bleu, chez Sagédition : Censuré, mal traduit, parfois en couleurs, parfois en noir et blanc etc. Et dire que les lecteurs de VF d’aujourd’hui se plaignent des éditeurs hexagonaux quand il y a une erreur de frappe dans une traduction…) donc j’ai moi aussi eu des frissons en voyant cette bande annonce !
    MAIS (Avec moi il y a toujours un « mais » qui annonce une vindicte littéral longue et chargée) je ne peut que rester coi en lisant les commentaires sous cette vidéo : Superman Returns !? LE Superman Returns !? Ont parle bien du même ? Ce film pas du trop long, pas du trop chiant qui jouait essentiellement sur la fibre nostalgique de quelques trentenaire/quadra qui regarde encore les films de Richard Donner avec leurs yeux de gosses de 10 ans ? Je fais parti de ce genre de personnes, qui ont vu à 10 ans le premier Superman sur Antenne 2, mais moi Superman Returns, je me suis pas fait avoir, moi la nostalgie je sait la laissé où elle est le mieux : Dans ma tête, avec le bourdonnement de la TV cathodique de mes parents mais pas sur un écran de cinéma en HD ou mon écran plat…. Oui, moi aussi je fais mon coming out et NON (Un gros « non » en majuscules, vous avez vu ça ? Ça claque pour exprimer un mécontentement, non ?) je n’ai pas aimé Superman Returns ! Ce Superman Returns, qui nous montre une Lois Lane au charisme d’une limande sur un étal de poissonnier un dimanche après midi de canicule, ce Superman Returns qui montre également un Brandon Routh ridiculement étriqué dans un costume non moins ridicule semblable au meilleur cosplay du Comic Con France (2012). Et que dire de ce Lex Luthor à cotés de la plaque, qui aurait plus sa place au Jamel Comedy Club ? Ah et j’oubliais ce Superman en image de synthèse pas du tout mal fait qui sauve l’avion au début… Et les second rôles (minable), parlons en : Les sbires de Luthor ou ce gamin hybride humain/kryptonien (Chose scientifiquement impossible d’ailleurs), tous à baffer à volonté pour leur prestation (in)oubliable ? Ah la nostalgie, ça fait vraiment gober n’importe quoi…
    Arrêtons là avec ce film, oui, j’ai pas aimé, je l’ai revu pour confirmé mon point de vue (Oui, je l’ai vu plusieurs fois, oui j’ai une âme d’aventurier aussi, en plus d’être une vraie tête de contre prolixe!) : Oui, je trouve ça nul de jouer sur la nostalgie en reclaquant des plans de Marlon Brando ou la musique de John Williams, surtout venant de Bryan Singer, le gars qui a quand même signait les deux premiers X-Men… C’était bas monsieur Singer, très bas ! Et ça marche peut être avec d’autres, mais pas avec moi !
    Je pourrais parlez aussi des films de Donner qui malgré leurs charmes et leur qualité, ont assez mal encaissés les dernières décennies et font aujourd’hui plus figure de monuments du kitsch (Ou de cette mode actuelle de la nostalgie, le fameux « C’était mieux avant », c’est au choix), mais je ne le ferais pas, non, je vous jures, je le ferais pas ! Je pourrais aussi parlait de Superman 3 et 4 mais j’ai bien peur de ne pouvoir le faire tant je me tordrais de rire au simple souvenir de chaque scène où on aperçoit un morceau de carton faisant office de décor, ce n’est pas que je n’en ai pas envie, mais il paraît que l’ont peut mourir de rire et je ne préfère pas prendre le risque.

    Oui j’adore Superman, je le vénère même, et chaque comic de lui traduit en France est un enchantement pour mon petit cœur de fanboy, même les mauvaises histoires (Superfiction, merci Urban pour ces deux albums inédits et inutiles… Que j’ai quand même acheter !) car oui, chaque comic Superman empli mon cœur d’une chaleur toute enfantine, (Bien plus que Superman Returns) la fascination que j’ai pour ce personnage que je considère comme un exemple et un modèle utopiste font que je ne supporte pas qu’on égratigne son mythe avec des films naze et opportuniste (Comme Superman Returns). Oui, pour une majorité de gens, il a moins de « coolitude » que Batman (Parce que Batman tu voit il est trop dark et badass et tout et pis ces méchants ils sont trop top classe, trop bien les films Batman en plus ! Trollolol) et je répondrais à ces gens là d’ouvrir un truc comme le Whatever Happened To The Man of Tomorrow ? De Alan Moore, le Peace on Earth de Alex Ross ou le déchirant et émouvant La Mort de Superman (Seul comic qui m’a quasiment fait pleurer) et on en reparlera ensuite.
    J’assume adoré ce personnage plus que tout autre héros masculin (Car mon cœur va d’abord et avant tout à une certaine new-yorkaise brune qui porte un gant magique) pour les valeurs qu’il véhicule, avant d’être un symbole nostalgique désuet, ce qu’il est pour beaucoup de monde.

    J’attends beaucoup du film de Zack Snyder, réalisateur dont j’admire le travail (Oui, j’ai adoré Sucker Punch et ça aussi j’assume car ça touchait mon cœur de gentil naïf rêveur) et je lui fait confiance pour redorer le blason cinématographique du dernier fils de Krypton : Je crois en toi Zack, ne me déçois pas et enchante moi comme tu m’as déjà enchanter avec Watchmen.

    Et voilà, je m’étais juré de ne plus polluer le blog de cette chere katchoo avec mes monologues, désolé miss, je le ferais plus…

    Jusque la prochaine fois :p

  3. Enfin un nouveau film sur Superman (à défaut d’en avoir un sur Wonder Woman qui serait mon rêve… mais bon, c’est pas un mystère…) ! J’attends beaucoup aussi du film de Snyder. Et je le crie très fort : J’AI ADORE LE FILM SUPERMAN RETURNS ! na ! J’aime le regarder régulièrement (dans le même registre j’ai beaucoup aimé Green Lantern et je n’en ai pas honte !), Idem avec grand plaisir pour les 2 premiers Superman avec Christopher Reeve : ils m’avaient fait énormément rêver à leur sortie ; très grand souvenir, fin des années 70, quand j’ai vu pour la première fois Superman volait au cinéma 😀 nostalgie…. Pourtant, en comics, je n’ai jamais beaucoup accroché… mystère

  4. @Julien : Je tiens à répondre sur quelques points, histoire d’alourdir la section commentaires du blog de Katchoo 🙂

    Je suis un trentenaire avancé qui regarde le film de Donner avec ses yeux de 10 ans. Je me suis fait avoir par ce qu’on appelle la nostalgie. J’ai pris du plaisir avec le film de Synger. Même avec une Loïs Lane transparente. Même avec un Lex Luthor encore une fois à côté de la plaque (comme à chaque fois qu’il sort des comics). Même avec un Brandon Rough choisi pour sa ressemblance avec Christopher Reeves. Qui a dit hommage ? Ah non … Les détracteurs scandent le mot plagiat ^^ Tu écris : « je trouve ça nul de jouer sur la nostalgie en recalquant des plans de Marlon Brando (soit entre 5 et10 mn réparties sur tout le film) ou la musique de John Williams (un Superman sans le thème ???). Sur ce point, il faut réécouter la partition de John Ottman, qui ne pompe pas la bande originale de Williams, même s’il intègre des passages entrés dans la légende. Sueprman Returns, un plagiat… Pourtant, personne ne s’est offusqué quand ce tâchon de Robert Rodriguez a calqué plan par plan les planches de Miller pour Sin City (heureusement que Tarantino réalise une scène). Ah oui, c’est vrai, ils ont précisé que le film était co-réalisé par Miller, histoire d’évacuer tout malentendu. Bref, je m’éloigne (mais pas tant que çà) du sujet.

    Superman returns est selon moi un bon film, je l’ai toujours dit (au grand dam de mon meilleur ami qui, s’il passe ici, va lâcher une sacrée tartine qui fera passer la tienne pour un cure-dents) et continuerai à le faire. Suffit de le comparer au légendaire X-Men 3, le film réalisé suite au départ de Synger de la franchise, remplacé par ce génie (sic) de Brett Rattner. On voit ce que ça a donné. On remarquera d’ailleurs la qualité de X-Men : First Class quand il revient en tant que producteur (avec il est vrai un Matthew Vaughn à la hauteur). Synger n’est pas un manchot (Usual Suspect, un élève doué, X-Men …). Je persiste, je signe, j’assume donc.

    La séquence où Superman sauve l’avion. j’ai franchement vu bien pire question effets spéciaux. Et puis, comme je me suis laissé avoir parce que je suis faible devant l’icône kryptonienne, j’ai adoré la symbolique du héros qui réapparaît au yeux du public sur un terrain de Football américain (qui équivaut à la Mecque au pays des Burgers). On pourrait ergoter sur la question du surhomme et sa représentation, la dimension mythologique du héros etc … mais je préfère laisser des auteurs comme Paul Dini, Mark Waid ou Mark Millar le faire.

    Je tiens surtout à parler du sentiment que bon nombre de trentenaires, quadras et plus connaissent bien : la nostalgie. Sa meilleure place se trouve dans la tête ? Quand je pense nostalgie, j’associe les souvenirs à l’émotion. On devrait être d’accord, puisque tu écris au sujet de Sucker Punch que, je cite, « ça touchait mon coeur de gentil naïf rêveur ». Alors, la nostalgie, elle reste dans la tête où elle s’installe aussi du côté du palpitant ? En ce qui me concerne Superman returns a touché mon coeur de gentil naïf rêveur (qui mieux que Superman pourrait le faire d’ailleurs, lui qui incarne LE héros dans ce que ça comporte de noble ?). Comment est ce possible ? Parce que je suis un cinéphile inculte qui s’est fait avoir par un Synger qui a multiplié les références au cultissime film de Donner ? Peut-être, ce doit être çà, alors que je suis resté de marbre devant le dernier film de Snyder, une vulgaire bande annonce pour jeu vidéo de deux heures, qui lui a piégé les « geeks » du monde entier en mettant sur pellicule des images qu’ils rêvaient de voir au cinéma, alors qu’ils les dévorent pendant des heures sur leur console de jeu ou en visionnant leurs mangas favoris. La meilleure place de la nostalgie se situe quelque part entre les souvenirs et l’émotion. Et là, c’est tout sauf objectif. 😉 Au moins, Synger a pris des risques en jouant sur cette corde sensible (ou pas donc), et c’est tout son mérite. C’est mieux que de se contenter de faire du Michael Bay, et livrer un énième blockbuster écervelé qui n’impressionnerait que par la force des ses effets spéciaux et le nombre record de balles tirées et de plans à la minute…
    On parle donc au sujet de Superman Returns de ressenti, ce qui est plus que subjectif. Après tout, le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas

    Plus sérieusement, Snyder est un bon réalisateur (loin de moi l’idée de le « ranger » aux côtés d’un Bay) quand il adapte (L’armée des morts, Watchmen, 300), pas quand il tente de créer du début à la fin, car il se caricature (les chorégraphies à la Power Rangers dans 300 ça passait déjà difficilement, mais à la limite c’est le sujet même de Sucker Punch). Son cinéma personnel, c’est le choc des images sans le poids des mots. Superman n’étant pas une de ses créations personnelles, on peut espérer que son travail sur le film soit plus proche de celui qu’il a effectué sur Watchmen par exemple. Et puis, Nolan est à la production (et son frère au scénario de base). J’attends donc beaucoup de ce Man of Steel, comme toi, à la différence que je nourris quand même quelques craintes.

    On aura un point commun : moi aussi je me retape les films que j’aime (normal) et ceux que je considère désastreux (hélas !), histoire de bien enfoncer le clou, dans un sens comme dans l’autre ^^

    Désolé pour le pavé, ce n’est pas ma faute c’est Julien Lordinator qui a commencé ! 🙂

  5. Nous aussi on t’aimes Katchoo, sinon ont viendrait pas ici déclamer nos proses 🙂

    Je comprends ton point de vue loran, mais Bryan Singer (Ça s’écrit avec un i d’ailleurs :p ) n’a pas fait une adaptation de comic à proprement parlez avec Superman Returns, il n’a fait qu’une suite aux deux premiers films de Donner, sans s’écarté de la vision principale de ce dernier, en en respectant les codes à la lettre et au plan près, tout le contraire de ces deux X-Men (Que j’adore), qu’il a adapté à son propre univers. Trop de respect tue le respect, et amène à ce qui est selon moi, du plagiat à but nostalgique.
    La nostalgie doit rester là où elle est, sur le matos d’origine, pas sur une péloche comme Superman Returns qui se contente d’allez chercher les « vieux » pour leur taper sur l’épaule en disant « T’as vu, j’ai fait le film tout pareil que quand t’était gamin ! T’est content hein, dis le que t’est content ? ». Pour moi, ça n’a aucun mérite.
    Zack Snyder a déclaré que pour son Man of Steel, il a fait comme si Superman faisait sa première apparition au cinéma et à même précisé que le thème de John Williams ne serait pas repris, on écarte donc d’emblée tout malentendu et ressemblances à venir avec les films précédents, Snyder livrera sa vision, tout comme Nolan donnait sa propre vision de Batman avec Batman Begins, sans se soucier de ce qui a été fait avant et c’est tant mieux, mais on évitera surement pas les réflexions « C’était mieux avant » des trentenaires/quadra nostalgiques…
    Quand je dis que Sucker Punch m’a touchait dans mon coeur de gentil naïf rêveur, ça n’a rien à voir avec de la nostalgie, c’est juste que je suis quelqu’un d’optimiste et que le thème du film, tout du moins la façon dont je l’ai compris, à savoir que l’imagination est la porte ouverte à l’évasion et à toute les fantaisies, sans aucunes limites pour échapper à la triste réalité dans laquelle ont vit, me parle, que je comprend ça car moi aussi combattre des soldats zombies ou des dragons, je trouves ça fun, j’aimerais faire ça mais c’est impossible ailleurs que dans ma tête. Certes le film est spectaculaire, mais qui rêverait d’être des agents d’assurances ou des caissières de supermarché ? L’action, une vie héroïque pleine d’action type héros de jeu vidéo, ça c’est le rêve inaccessible de beaucoup, en tout cas le mien.
    Pour ce qui est de Sin City, Rodriguez a un peu trop pris au pied de la lettre le terme « Adaptation », après chacun ces goûts, mais pour ma part le film est une réussite. Certes l’entreprise est douteuse (Prenons le comic comme story board et roulé jeunesse !) mais le film est de mon point de vue très bon. La différence avec Superman Returns, c’est que ce dernier est un mauvais film, long, ennuyeux, mal interprété et opportuniste (Comme Sin City, mais dans un autre domaine).

  6. Je comprends aussi ton point de vue Julien 😉 Mon ami me ressort ces arguments à longueur de débat sur ce film. ^^ Le truc est qu’on n’a pas ressenti la même chose sur un film qui fait appel à d’autres éléments objectifs que note regard de cinéphile sur un film F visionné à l’instant T.

    En revanche, j’ignorais que le thème de John Williams serait absent (mon ami hurlerait de joie). Pour ma part, je trouve ça aussi désolant que si un Star Wars ou un Indiana Jones étaient dépouillés de leur générique. Surtout que le morceau en question est entré dans la légende du cinéma, et fait partie intégrante du personnage Superman dans l’inconscient collectif. C’est une des craintes que j’avais, elle est confirmée.

    Pour ce qui est de l’objectif de S-i-nger 😉 avec son film, comme on n’a pas ressenti la même chose, on ne peut donc pas avoir la même opinion dessus. Même si je comprends tout à fait que parti-rpis d’en faire un hommage dépoussiéré mais appuyé puisse choquer ceux qui voulaient du neuf. Moi, ça m’a permis d’oublier les difficiles Superman II, III et IV.

    Tu cites à juste titre Batman Begins. Nolan a certes (et fort heureusement) fait comme si les films précédents n’existaient pas (Joel Schumacher a été plus dangereux pour la chauve-souris que le Joker lui-même !). Il a épousé la vision de Frank Miller. Pour Man of Steel, il ne faut quand même pas oublier que le film de Donner a eu un tout autre impact que les films de Burton ou Schumacher réunis ! Reeves, Brando, Williams, les SFX pour l’époque etc. A la cérémonie des Oscars, tu verras plus souvent apparaître Christopher Reeves perforant (lentement c’est vrai) les nuages, plus rarement Jack Nicholson en clown tueur (qui ne méritait pas son Oscar du meilleur second rôle d’ailleurs). Il est donc plus facile (et salvateur) de détacher Batman de son passé cinématographique que Superman. Ceci dit le problème se posera à celui qui succèdera à Nolan sur la franchise, au vu de l’impact qu’a sa trilogie 😉
    Le fait que Snyder ne reprenne pas le thème irait donc dans ce sens, en voulant s’affranchir totalement du passé cinématographique du personnage (déjà plus difficile donc). Mais à trop vouloir se couper de ce qui a été fait avant, ne risque t-il pas paradoxalement de commettre la même erreur que Singer qui lui y collait de trop près ? Il risque de s’aliéner les puristes (çà, ça a toujours été le cas de toute façon) mais également des amoureux du personnage comme moi pour qui il est indissociable de certains gimmicks historiques . Le slip disparaît, Superman a enfin compris qu’on l’enfilait avant le pantalon, ça ne me dérange pas. Il peut même avoir les cheveux longs et la barbe, peu importe. Mais le thème est entré dans le panthéon du cinéma, le supprimer revient à vraiment refuser TOUT ce qui a été fait sur le personnage avant pour être jusqu’au boutiste. N’y voyons pas de signe de mégalomanie du genre « Oubliez tout ce que vous avez cru voir avant. Superman, vous en avez rêvé ? C’est MOI, Zack Snyder qui l’ait fait ! ». Soit.

    C’est son choix. Le mien sera d’être impitoyable ! 🙂

    Je conclus mon intervention en écrivant que j’espère vraiment me tromper sur le film, comme ce fut le cas heureux pour Amazing Spider-Man. Pourvu que mes craintes ne soient pas fondées, pourvu que mes craintes ne soient pas fondées, pourvu que mes craintes ne soient pas fondées, pourvu que mes craintes … 🙂

  7. Eh ben, que de commentaires pour notre type qui met un slip par dessus son pantalon ^^

    Hormis la scène où l’on voit Superman voler, on ne voit pas grand chose dans la bande-annonce. Par contre la scène de pêche me laisse perplexe : Clark Kent sera-t-il un marin-pêcheur et non un journaliste ? Pendant un moment j’ai cru que cette BA était un fake.

    Sinon pour reparler du Superman Returns, je l’ai trouvé pas trop mal, notamment la scène avec l’avion que j’ai trouvé assez « bandulatoire ». D’une manière générale, les scènes où l’Homme d’Acier apparait sont vraiment impressionnantes et le passage où il surplombe la Terre avait quelque chose de messianique (avec la musique qui va bien).
    Kevin Spacey, que j’adore, en Lex Luthor, j’ai bien aimé ; Brandon Routh était assez crédible même si pour moi Christopher Reeves restera le seul et unique Superman. Lois Lane par contre… Mais où sont-ils donc allés la chercher celle là ?! La Lois Lane de la série « Lois et Clark » avait 20 fois plus de gueule.

    loran83 : Nicholson ne méritait pas son oscar pour le rôle du Joker ?! C’est un peu fort de café. Quand j’ai vu pour la première fois le Batman de Burton (qui restera à mes yeux le meilleur des films sur Batman) en 1989, j’ai adoré la prestation de Nicholson dans le rôle du clown maléfique (la scène dans le musée est anthologique) ; d’ailleurs on peut dire qu’il avait volé la vedette à Julien Lepers euh… Michael Keaton.

  8. @ Bardamu : Disons que si on aime le Joker de la série avec Adam West, oui Nicholson (un grand parmi les grands si l’en est) fait une excellente prestation. ^^ J’exagère un peu, mais pour ma part, je l’avais trouvé bien trop kitsch (déjà à l’époque) et pas assez inquiétant. Je précise que ce n’est pas un avis après l’interprétation magistrale de Heath Ledger (autre joker, autre rôle).

    J’avoue que le seul des quatre Batman pré Nolan qui m’ait vraiment emballé était « Batman le défi ». Je trouve d’ailleurs que le premier sorti en 1989 a très mal vieilli, alors que je trouve que le Superman de Donner de plus de vingt ans son aîné s’en sort plutôt pas mal (je ne parle pas des SFX qui apparaissent bien désuets aujourd’hui, mais c’est le lot de tous les films spectaculaires d’antan). Je le considère de toute façon bien meilleur qu’un Batman & Robin, je te rassure ^^
    En ce qui concerne Julien Lepers … arf Michael Keaton, il faisait un bon Bruce Wayne, pas un bon Batman (il devait déjà lui manquer 50cm en taille, et 30 KG de muscles ^^).

  9. Personnellement, hormis quelques passages fun » (le coup du crayon est pas mal) je n’ai pas trouvé le Joker de Nolan si exceptionnel que ça ; et puis bon, son maquillage qui dégouline…

    Je préfère celui de Burton qui a un côté kitsch qui s’assume, et qui a toute une panoplie de « jouets » assez rigolos (comme la fleur-acide) ; et je ne parle pas de la pub TV sur ses produits qui « amènent la joie de vivre » ^^

    Quant au Superman de Donner, il restera mythique car le réalisateur a su lui donner une dimension biblique, mythologique (je pense à la scène entre Superman et son père dans la Forteresse de Solitude) le tout servi par la musique magistrale de John Williams qui est associée à l’Homme d’Acier.

    De toute manière, Superman et Batman ne sont pas mes super-héros préférés dans l’univers DC. Mon favori est Green Lantern : quand j’étais môme je rêvais d’avoir une Bague Verte qui me permettait de créer ce qui me passait par la tête. En plus Hal peut voyager dans l’espace bien plus vite que Superman. Sans compter que j’ai toujours aimé le concept du Green Lantern Corps et de l’Énergie Émeraude de la Volonté.

  10. Je suis assez d’accord avec Bardammu, moi aussi le Joker de Heath Ledger ne m’avait pas convaincu, j’ai aussi largement préféré celui de Jack Nicholson, car pour moi le Joker doit être « Cruellement drôle », ce qu’était Jack Nicholson et n’était pas Ledger, lui il était juste cynique et honnêtement, je trouve qu’il lui manque cette dimension extraverti et clownesque qui me font aimé le personnage dans la BD.
    Et la pub m’avait fait bien rire aussi, elle représente assez bien le personnage je trouve.

    Personnellement, pour le moment (Je n’ai pas encore vu TDKR) mon Batman préféré reste Batman Returns, pour son casting irréprochable et l’interprétation de Keaton qui (Même si il n’en a pas le physique) joué un excellent Batman mais malgré tout et je le reconnais, un Bruce Wayne assez gauche et un peu hors sujet.
    Mais les prestations hallucinante de De Vito et Pfeiffer (Et aussi Walken, bluffant en ordure irrécupérable), le score de Elfman et les décors gothique à souhait font que pour moi ce film est le plus représentatif du Batman comme je l’aime.

    Pour ce qui est des Superman (Revenons un peu au sujet principal), mon préféré reste le Director’s Cut du deux car la fin du premier m’a toujours laissé perplexe (Remonté le temps en faisant tourné la Terre à l’envers !? C’est pas un peu impossible ?!) même étant gamin j’avais trouvais ça absolument pas crédible du tout et ça m’avait un peu gâché le film.

    Personnellement, mon personnage DC préféré est Superman (Suivi de près par Wonder Woman), ce qui explique pourquoi je monte un peu sur mes grands chevaux dés que l’on égratigne un peu son image avec des mauvais films (Comme Superman Returns ou le 3 et le 4). J’aime aussi beaucoup Green Lantern et toute sa mythologie et, c’est très surprenant je le reconnais moi même, j’ai bien aimé le film (Pas taper…).
    Comme quoi, chacun a un peu son plaisir coupable en adaptation de comics 😉

  11. Avec tout ce qu’on s’est écrit, on va tomber d’accord sur la lanterne verte ! !! J’ai également bien aimé le film, qui est loin d’être un chef d’oeuvre, mais loin d’être le nanard décrié par la plupart des critiques. 😉

  12. C’est clair que moi aussi j’ai plutôt bien aimé Green Lantern, malgré ses défauts. Le passage où l’on voit Sinestro haranguer les 3599 membres du Green Lantern Corps m’avait particulièrement fait triper.

    Dans le tas, j’ai même réussi à repérer Salaak, Stel et Hannu.

  13. Je suis du même avis pour GL ! Le film n’est certes pas un chef d’oeuvre, mais est très loin d’être la daube infâme comme l’ont dit plusieurs critiques, le film respecte bien l’univers et l’esprit du personnage et je trouve que c’est l’essentiel.

    Bardammu @ Je me souviens d’avoir vu que dans le making of disponible sur le Blu-Ray (Est présenté par Geoff Johns), que les gars des effets spéciaux n’ont en fait créé qu’une vingtaine de Green Lantern et les ont dupliqué pour les besoins de cette scène.

  14. Julien : c’est ce qu’ils font habituellement de nos jours. Ils vont pas non plus se casser la tête à embaucher environ 3000 figurants ^^

    Sinon j’ai effectivement entendu parler du Director’s Cut de Superman 2 et ça me plairait bien de le mater. On peut trouver le DVD ?

    1. Oui je sait, mais il y a des petits détails intéressants, par exemple, ils ont créé des Lanternes inédits, juste pour le film.

      Pour ce qui est de Superman II, le DVD est disponible partout, Amazon en tête (Ces derniers propose même le collector 3 disques pour 6€ en ce moment). Un lien ? Mais bien sur : http://www.amazon.fr/Superman-II-Edition-Collector-DVD/dp/B000KLPHAC/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1343169611&sr=8-1
      Et voilà le travail !

  15. Que voilà une beau débat sur un film ! 😀 On sent bien de la passion. Je ne vais pas entrer dans l’arène (sympathique), comme je l’ai dit avant j’ai beaucoup aimé Superman Returns ainsi que Green Lantern : un grand plaisir visionner ces films légers, optimistes loin de la noirceur de certains Batman ou tentative de noirceur style Ghost Rider (je n’ai même pas pu regarder le second jusqu’à la fin……). Merci pour ce superbe échange 😀

  16. Wonder Rowane : le second Ghost Rider n’est pas noir, il est à chier ^^

    A ce sujet, je vous conseille la critique de ce film par l’Odieux Connard ==> http://odieuxconnard.wordpress.com/2012/02/21/gros-rider-ii/

    Sinon c’est pas pour dire mais les Dark Knight portent la poisse : Heath Ledger est mort, un cascadeur a perdu la vie durant le tournage de TDK et Morgan Freeman a eu un grave accident (fort heureusement il s’en est sorti) et maintenant l’agité du bocal qui tue des gens dans le cinéma d’Aurora qui sortait l’avant-première de The Dark Knight Rises…

    1. C’est pour cela que j’ai parlé de « tentative de noirceur » et ton diagnostic est juste : le film est à chier ! 😛

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :