J’ai retrouvé mon Paradis

Peut-être que certains d’entre vous vont penser que je ne suis pas objective, mais tous ceux qui ont vécu cette journée à Arras lors du salon du livre Colères du Présent ne pouront pas me contredire : Terry Moore est un ange.
J’ai déjà été témoin de sa grande générosité, de sa disponibilité, de sa gentillesse, sa simplicité et son humour, (je savais où je mettais les pieds), et je pourrais passer ma vie à claironner à qui veut bien l’entendre qu’il fait partie de ces artistes hors norme comme on en fait pratiquement plus. Mais je crois sincèrement que c’est le genre de chose qu’il faut vivre, que ce soit avec lui ou un autre artiste, ce nouveau moment passé avec lui fut pour moi très intense, comme si j’avais repris contact avec un vieil ami.
Strangers in Paradise a sauvé ma vie. Ou plutôt est arrivé dans ma vie comme pour me repêcher et m’exhorter à lever la tête. SIP fut pour moi la preuve que même lorsqu’on subit le chaos, il y a toujours quelque chose auquel vous pouvez vous accrocher. Oui, ce fut pour moi ce comic-book où les aventures de son héroïne faisaient étrangement écho à ce que je vivais à ce moment précis. Jusqu’à la dernière page j’ai trouvé un miroir en Katchoo sans le vouloir, qui de nous deux aurait pu par exemple imaginer être maman lorsque nous nous sommes rencontrées il y a maintenant 15 ans.
Ce qui est extraordinaire également avec Terry Moore, c’est qu’il est le moteur de nouvelles rencontres, celles qui vous font plaisir et vous enrichissent, j’ai en effet pu passer des moments inoubliables et merveilleux avec des personnes que j’ai l’habitude de côtoyer virtuellement. Je n’avais pas encore eu l’occasion de rencontrer Scarletneedle et SJ de Buzz Comics, ce sont deux garçons très sympathiques avec qui j’ai attendu le précieux sésame (qui est visible plus bas) et qu’il me tarde de revoir lors d’une prochaine Réunion Fiesta du Forum Comics le plus cool de la terre.
Quelle joie également d’avoir passé ma journée avec mon amie Bystrouska (que j’avais malheureusement vu à peine 5 minutes à la Comic Con’ parisienne, juste le temps de prendre en photo ses Converse Batwomanesque !) et sa très bonne copine La Gargambette  qui m’a appris plein de trucs sur Lana del Rey ! (mais pas que !)

En fin de compte voilà ce qui constitue mon Paradis : Un voyage de 2000 km AR en voiture, votre artiste préféré, les formidables rencontres plus ou moins prévues sur place, et SURTOUT tout ce qui n’est pas envisageable (Terry Moore qui nous paye un coup à boire en secret, un hollandais dans le lit de votre chambre d’hôtel…).
Voilà en gros ce que j’ai pu vivre ce jour là, je vous laisse regarder le reste en images constituées de mes trésors, de ceux de mes amis, et bien entendu de ce Monsieur au grand coeur qui m’a donné de l’énergie pour les 10 ans à venir.

Je lui ai demandé de me faire un sketch de Wonder Woman, et je peux dire que je tiens là le plus beau trésor de ma collection personnelle à bien des égards.

Et puis cerise sur le gâteau, voici mon exemplaire du premier numéro de Strangers in Paradise édité chez Homage en 1996signé à la fois par Terry Moore et Jim Lee, double couverture oblige… (oui, je me la pète, mais que voulez-vous… :p).

8 commentaires sur “J’ai retrouvé mon Paradis

Ajouter un commentaire

  1. Wahoo. Superbe WonderWoman. J’ai failli monter moi aussi, pour voir Terry Moore bien sûr, mais aussi en sachant que tu étais là-haut. Ça aurait été une belle rencontre. Mais bon, j’avais du travail, donc, pas possible 😦

    Par contre, c’est quoi cette histoire de  » hollandais dans le lit de votre chambre d’hôtel  » ?

    1. Bouh lala ! Alors c’est tout une histoire ! J’ai réservé 2 nuits à l’hôtel Formule 1, le premier soir Nickel, mais le second soir, en ouvrant la porte de ma chambre (c’est à dire en faisant le code) , j’ai entrevue un homme dans le lit dans lequel j’étais supposée dormir (bon, j’en ai vu d’autre…) le pauvre homme a poussé un cri de frayeur et a fait un bond de 3 mètres en me voyant ouvrir la parte de sa chambre . (Jamais je n’aurais espéré faire crier un homme au lit de la sorte… mais passons…) la responsable m’a donné une autre chambre, il y avait bien une erreur de réservation…

      1. Amusant en effet 🙂 Ce sont les petits aléas des festivals qui en font de grands souvenirs.

    1. J’ai profité à plusieurs reprises des terrasses de la Place des Héros (elle porte bien son nom !), c’est vraiment dommage que l’on ai pas pu se voir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :