The Lesbian Geek’s Awesome Week #35

The Lesbian Geek's Awesome Week #35

Chers Comics Blogueurs

Batman Batman et encore Batman. Il n’y en a vraiment eu que pour lui cette semaine (enfin la semaine dernière mais vous commencez à avoir l’habitude nan ?)… et ce n’est pas pour me déplaire. Comme beaucoup d’entre vous je suis une grande fan de ce personnage aux multiples sobriquets : Caped Crusader, Dark Knight, Chevalier Noir, Chevalier de Gotham, Bruce Wayne, l’homme chauve-souris, Batounet et j’en passe. Mais qu’a-t-il de si exceptionnel  pour que l’on soit à ce point passionné par ses aventures depuis plus de 70 ans ?

Voici ma théorie (au secours): Alors tout d’abord c’est un garçon qui est plein aux as. Oui je sais, c’est un peu léger comme critère, mais que voulez-vous, un héros pété de thunes offre beaucoup plus de possibilités qu’un gars pauvre et miteux, déjà rien que pour emballer les filles (où les garçons, mais j’y reviendrai) ça aide. Tony Stark aussi il est riche, mais c’est différent. Bruce Wayne n’est ni alcoolique, ni arrogant et aucune Pepper Potts n’arrivera à la cheville d’Alfred le meilleur majordome de l’univers.

Ensuite Batman est un gars torturé, monomaniaque, réfléchi, secret et exigeant envers ses coéquipiers, bon nombre de ses comportements nous pousse à l’aimer, nous avons même vu très récemment qu’il pouvait être une victime face aux assauts sexuels d’une Catwoman en rut, et il l’a laissé faire, ça force le respect (désolée pour celle-là, j’ai pas pu m’en empêcher)

Les plus grands lui sont aussi passés dessus (!) : de Neil Adams à Frank Miller,  en passant par Grant Morrison, Alan Moore et maintenant Scott Snyder, tout le monde fini par y trouver son compte, parce que chaque scénariste a réussi à rajouter sa petite touche perso sans altérer profondément l’aura du justicier.

Batman est apparu dans trois sériés télé (et une série dérivée Birds of Prey), six films (bientôt sept), sept séries animées (sans compter les autres dessins animés DC où il apparait), cette (sur)exposition a permis aux différentes générations d’intégrer et de s’approprier le personnage quelque soit sa culture, il est devenu un personnage universel.

Il est l’une des causes (ou du moins la cause la plus célèbre) du Comic Code Authority, organisme de censure bien connu des lecteurs de comics apparu dans les années 50 et disparu depuis peu. Sa relation ambigüe avec Robin a toujours fait couler beaucoup d’encre, et cette facette là, sans jamais être effective (et qui ne le sera jamais d’ailleurs) m’a toujours fait sourire et été un message d’espoir pour moi.

Son univers et sa mythologie sont extrêmement denses, et c’est dans ce giron qu’on voit se développer les meilleurs personnages féminins de DC Comics :Barbara Gordon, Catwoman, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Canary, Batwoman, Huntress… toutes ces héroïnes dont nous suivons les aventures depuis des années et qui ont survécu au grand rebaunch de la firme aux deux lettres.

Et pour finir je pourrais dire que Batman a un T-Rex empaillé dans sa Batcave, et ça les mecs, c’est la classe absolue. Non pour finir, je préfère vous parler du premier Batman en v.o. que je me suis offert, il ne s’agit pas d’un classique, je suis même quasiment sûre que c’est un titre obscur dont personne n’a entendu parler, il s’agit de Batman The Last Angel (que ceux qui connaissent ce one shot lèvent le petit doigt de pied). A vrai dire c’est la couverture qui m’a littéralement subjugué (et il y a de quoi), et l’intérieur n’est pas en reste avec une histoire entre Batman et Catwoman comme je les aime (romantique quoi) sur fond de mythologie précolombienne. Il date de 1994 (une époque révolue où j’avais les cheveux courts et où je portais d’improbables chemises à carreaux) et Dieu sait que j’ai lu, relu, et rerelu cet exemplaire (en le feuilletant ce soir j’en ai même un souvenir ému).
Tout ça pour dire que l’on a tous des raisons différentes d’aimer Batman, au-delà des œuvres et des médias qui nous l’ont fait connaitre.
Batman est un personnage universel qui a encore de beaux jours devant lui, à la fois une superstar des comics et le plus insondable des super héros.

 

Bonne semaine à tous,

Katchoo.

8 commentaires sur “The Lesbian Geek’s Awesome Week #35

Ajouter un commentaire

  1. J’aime bien Batman mais à petites doses. Le personnage et l’univers sont intéressants mais à la longue, les bas-fonds de Gotham ça me gave un peu. D’ailleurs, c’est cette ville qui aurait dû être détruite par Mongul et non Coast City (bon ok, Gotham a quand même subi un tremblement de terre dévastateur).

    Puisque tu compares Tony Stark à Bruce Wayne, je dois dire que le premier utilise mieux son intelligence que le second, parce qu’entre une cyber-armure high-tech rouge et or et une bat combinaison, ben y’a pas photo. Et puis le côté jouisseur et « Lord of War » de Tony, j’adore !

    En ce qui concerne le Dark Knight de Miller, quand j’ai ouvert le bouquin, le premier truc qui m’a frappé ce sont les dessins : diantre mais quelle est donc cette horreur ?! Frank Miller est un très bon scénariste mais question dessins, c’est pas top… Quant au Dark Knight de Nolan, ben je me suis un peu fait chier (le coup du crayon m’a quand même bien fait marrer) ; je préfère le Batman de Tim Burton.

    Mais bon, il y a quand même quelques trucs que j’aime bien chez Batman, comme certains épisodes :
    – The Killing Joke (mythique)
    – Batman : Year One (l’anime est excellente)
    – The Long Halloween
    – Batman Vs Predator
    – Proie

    Ah et puis Hal Jordan lui a balancé une beigne dans la gueule monumentale (dans « Green Lantern Rebirth ») et là je dis chapeau !

    Pour finir, un petit texte marrant d’un blogueur sur notre Caped Crusader :
    http://aspexplorer.livejournal.com/2010/01/01/

    1. merci pour ton commentaire et pour le lien, c’est pal mal comme point de vue !
      Je n’ai pas encore vu l’anime de Year One, j’en ai pas entendu que du bien, mais je pense que je vais beaucoup aimer

      1. L’anime Year One est vraiment très bien réalisé et les dessins sont superbes. Je l’ai en VF et je dois avouer que les voix collent bien avec les personnages.

        Sinon, j’aime bien Batman avec les autres membres de la JLA : on pourrait penser que son absence de super-pouvoirs l’handicaperait mais il n’en est rien car il pallie ce manque par ses gadgets high-tech (me demande comment il fait pour en trimballer autant sur lui), son intelligence et son sens aigu de l’observation.

        Par ailleurs, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi on le comparait sans cesse à Superman. A mes yeux, ces deux personnages se complètent plus qu’ils ne s’opposent.

  2. un bien bel article comme toujours 😉 ,est ce que tu sais si « batman the last angel » est encore trouvable car je lève haut la main pour dire que je connaissais pas du tout ce one shot et que tu m’a donner envie de le lire ^^,surtout qu’il y a catou dedans !

  3. Si on a beaucoup entendu parler de lui cette semaine c’est aussi parce qu’il avait deux grosses actus hors-comics : La sortie du jeu vidéo Batman Arkham City (L’un des plus gros blockbuster de l’année) et la sortie de Blu-Ray/DVD de Batman Year One.
    En bon geek que je suis, je me suis procurer les deux, j’ai fini le jeu et regardé le film, bilan : Le jeu est très bien mais reste une suite du premier, pas de nouveautés à faire sauter au plafond, c’est « juste » une suite…
    Pour ce qui est de Batman Year One (D’ailleurs petit conseil : prenez le Blu-Ray allemand, il contient les voix en français et le court sur Catwoman) il souffre du syndrome des adaptations type Watchmen et Sin City, à trop vouloir faire une adaptation fidèle dans les moindres détails, ont perd du coup en effet de surprise et le lecteur de comics ne s’extasiera pas sur l’histoire mais juste sur le cotés esthétique (Les dessins de Mazuchelli qui bougent, c’est quand même quelque chose !). Un film qui plaira à ceux qui n’ont pas lus le comic mais laissera de marbre les autres. En ce qui concerne le court sur Catwoman, 10 minutes d’action non-stop et une scène de Strip-Tease à l’intérêt disons « discutable »… Bof… Les courts sur le Spectre, Green Arrow ou le dantesque Superman/Shazam m’ont laissé des souvenirs plus marquant.

    Oups, désolé je voit que je parle encore trop…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :