Des comics et des filles : Catfight !

Harleen Quinzel est un personnage de fiction créé par Paul Dini et Bruce Timm dans la série animée Batman en 1992. Elle portera le costume d’Harley Quinn.
Jeune psychologue, Harleen Quinzel travaille à la réhabilitation des patients dans l’enceinte de l’asile d’Arkham jusqu’à sa rencontre avec le Joker. Harleen tombe amoureuse du célèbre psychopathe et l’aide à s’évader à plusieurs reprises, avant d’être soupçonnée. Sa licence est révoquée et, ironiquement, elle obtint sa propre cellule à l’asile. Après le tremblement de terre qui secoua la métropole, une bonne partie de l’internat est détruit. Harleen Quinzel enfile un costume d’arlequin (d’où le jeu de mot avec son nom) pour assister son nouveau mentor à l’accomplissement de ses desseins machiavéliques.
Sa relation amoureuse avec le Joker est marquée par l’excès et l’abus. Malmenée psychologiquement et physiquement par son « biquet » ou son « canard » selon les versions, elle revient néanmoins toujours vers lui. Cette relation est aussi parsemée de longs moments de séparation, que ce soit par le va-et-vient constant entre la liberté des rues de Gotham ou la thérapie des murs d’Arkham ou par les conflits réguliers qui marquent ce couple.
Harley fait parfois équipe avec l’Empoisonneuse (Poison Ivy). Elles incarnent un duo résolument féministe. Elles s’attaquent aux plus grands symboles masculins de Gotham.
C’est une jeune femme blonde (souvent représentée adolescente) aux yeux bleus, avec un joli minois rehaussé par une cagoule à grelots. Elle porte un costume d’arlequin (référence à son surnom) rouge et noir. Elle est souple, acrobate, dotée d’une grande force. Elle est enjouée et énergique, souvent versée vers la comédie de situation elle montre pourtant un côté très sensuel et sexy. Sa relation avec le joker est assez compliquée ; ils se disputent souvent sur plusieurs sujets mais elle finit toujours par lui pardonner et revenir à ses côtés. Elle ne déteste pas forcément Batman et ne fait pas le mal que pour le plaisir mais seulement pour plaire au Joker. Son animal préféré est la hyène. Après avoir été sauvagement maltraitée par le Joker, elle fut aidée par Poison Ivy. Grâce à cette intervention, ses capacités furent réellement plus élevés que la norme, elle est ainsi immunisée contre le fameux poison du joker. Tout comme son idole, elle utilise des armes à connotation « clownesque ».
Harley Quinn
est l’une des plus récentes super-vilaines opposées à Batman à avoir été créée. Née sous la plume de Paul Dini en 1992 dans le cadre de la série télévisée Batman, la série animée. Souvent jumelée au Joker dans ses péripéties, le personnage a rapidement été approfondie par DC Comics pour prendre place dans le panthéon toujours grandissant des ennemis de Batman.
La version des comics de Harley Quinn est résolument plus sombre et violente que celle qui prévaut dans sa série originelle. DC Comics l’accueille dans son panthéon sous l’acclamation générale. Une série éponyme la consacra en personnage principal pour une courte durée. Cette franchise prit fin après seulement 38 parutions, mais Harley Quinn demeure encore présente dans le Batverse.
Harley Quinn
a fait son apparition dans la saison 4 de The Batman, dans un épisode écrit et réalisé par son créateur, Paul Dini. Dans cette nouvelle version, Harleen Quinzel est une psychologue qui présente un talk-show, et dont le Joker (Monsieur J) est un des plus fervents admirateurs. Suite au renvoi d’Harley, le Joker va à sa rencontre et la pervertit en faisant d’elle sa compagne de méfaits.
Dans Batman, la relève: Le retour du Joker, long-métrage d’animation inséré dans la mythologie de la série animée Batman la relève en l’an 2000. On y apprend le destin final de Harley dans la continuité de la série.

Pamela Lilian Isley, alias Poison Ivy (L’Empoisonneuse dans certaines traductions), est un personnage de fiction, une super-vilaine créé par Robert Kanigher et Sheldon Moldoff dans Batman #181 en 1966. Elle est l’un des ennemis les plus célèbres de Batman.
Pamela Isley
grandit dans une riche famille et étudie la botanique et la biochimie avancée à l’université. Un de ses professeurs, le Dr. Jason Woodrue, connu sous le nom de Alec Holland, la séduit et ensemble, ils débutent des expérimentations dont Pamela est le cobaye. Woodrue lui injecta de nombreux poisons et des toxines causant à Isley des transformations chimiques et physiques, capable désormais d’entrer en symbiose avec les plantes et les commander. Elle faillit mourir à deux reprises à cause de ces poisons. Ces expériences lui font aussi perdre la raison et elle se met ainsi à traiter les plantes comme ses propres enfants. Alors que Woodrue s’enfuit, Pamela se retrouve à l’hôpital pendant six mois, souffre de la trahison de Woodrue et finit par le haïr. Elle en devient psychologiquement instable et sujette à des sautes d’humeur : tantôt douce et gentille, tantôt violente et cruelle. Elle finit par quitter l’école et Seattle pour se retrouver à Gotham City.
La première année de service de Batman, l’Empoisonneuse prend la ville en otage en menaçant de libérer un poison dans l’air de la ville si une rançon ne lui est pas versée. Elle est arrêtée par Batman et enfermée dans l’asile d’Arkham. Dès lors, elle devient obsédée par l’homme-chauve-souris, seul être qu’elle ne peut contrôler ou influencer.
Poison Ivy
a l’allure pulpeuse des pin-up. Elle a des yeux verts et des cheveux roux. Originellement, elle avait une peau normale, mais sa mutation a peu à peu donné à sa peau une couleur verte pâle, bien qu’avec le temps elle ait appris à parfois reprendre des couleurs normales, avec seulement du vert dans ses yeux et sur ses lèvres. Elle mesure 1,57 m. Sa tenue varie entre les collants et une robe faite de feuilles, mais elle est toujours vêtue de vert.
Poison Ivy
est immunisée contre la grande majorité des poisons, virus et toxines existants dans l’univers de DC, y compris le Venin du Joker. Elle est aussi spécialisée dans leur fabrication, capable de créer toutes sortes de variétés de poisons, depuis de simples drogues pour contrôler jusqu’à des poisons fatals. Le plus souvent, elle préfère s’en mettre sur les lèvres et le transmettre à sa victime en l’embrassant. Dans certaines versions, elle est présentée comme plus plante qu’humain, respirant du CO2 et se nourrissant de lumière par photosynthèse.
Dans les incarnations plus récentes, elle est aussi capable de communiquer avec les plantes et de les contrôler. La puissance de ce pouvoir n’est pas la même selon les incarnations, mais elle a déjà été capable de faire pousser un énorme lierre pour creuser un tunnel sous sa cellule et s’évader. Dans la série animée The Batman, cette capacité a une puissance colossale, lui permettant de créer des plantes carnivores gigantesques, de couvrir un bâtiment entier de végétation et de faire bouger d’eux-même des arbustes.
Le corps de Poison Ivy produit des phéromones qui lui permettent d’exercer sur les êtres humains une sorte de contrôle mental, bien que les personnes ayant une volonté suffisamment forte, comme Batman, sont généralement capables d’y résister.

7 commentaires sur “Des comics et des filles : Catfight !

Ajouter un commentaire

  1. Cela m’étonne que Katchoo n’ait pas évoqué ne serait-ce que pour une phrase l’éventuel sous-entendu lesbien dans la relation Poison Ivy/Harley Quinn dans la série animée Batman des années 90.

    1. lol hein ? Quoi ? Mais quelle relation ?


      J’avais commencé à recenser les « pseudo relations gay dans les comics » dans la rubrique « Somewhere over the Raimbow », et c’est vrai que je n’ai pas parlé des deux sirènes de Gotham…encore.

      @Manu, tu dis ça parce que t’arrives pas à choisir !

  2. très bon article j adore le personnage de harley depuis petite quand je regardai la série et aujourd’hui encor elle reste mon personnage de comics préféré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :