Le jeu des sept erreurs

Petit clin d’œil à une affiche connue de tous et reprise dans l’imagerie des comics notamment, avec en prime sa petite histoire :

Rosie the Riveter (« Rosie la riveteuse » en français) est une icône populaire de la culture américaine, symbolisant les six millions de femmes qui travaillèrent dans l’industrie de l’armement et qui produisirent le matériel de guerre durant la Seconde Guerre mondiale, alors que les hommes étaient partis au front.
Le personnage est devenu par la suite à la fois une icône féministe et un symbole du poids économique naissant de la femme aux États-Unis.

L’Américaine dont le visage a été reproduit sur un célèbre poster valorisant le travail féminin pendant que les hommes américains faisaient la deuxième guerre mondiale est décédée à l’âge de 86 ans, signale le Los Angeles Times.
Geraldine Hoff Doyle avait 17 ans, en 1942, quand elle a travaillé dans l’usine d’American Broach & Machine Co. de sa ville natale d’Ann Harbor (état du Michigan).C’est là qu’un photographe de l’agence United Press l’a photographiée avec son bandana retenant ses cheveux, devant sa machine à emboutir des pièces métalliques. Cette photo a inspiré J. Howard Miller qui avait reçu une commande d’une série d’affiches pour soutenir l’effort de guerre en incitant les femmes à remplacer les ouvriers partis au combat. Miller a reproduit le visage de Geraldine. Mais la jeune femme a quitté l’usine au bout de quelques semaines, lorsqu’elle a appris qu’elle remplaçait une ouvrière dont une main avait été écrasée par la machine. Cette affiche n’a jamais cessé d’être reproduite depuis, Geraldine Hoff Doyle l’a souvent dédicacée, et elle a même été reproduite sur un timbre diffusé en 1992.

Source : Arrêt sur images

Si vous en trouvez d’autres dans le style, n’hésitez pas.

 

5 commentaires sur “Le jeu des sept erreurs

Ajouter un commentaire

  1. Cette pose a été tellement souvent reprise… Il me semble que Ross a fait une Wonder Woman quelque part qui tient la même, mais je serais bien incapable de savoir d’où ça vient *réfléchit intensément*.
    Il est quand même assez drôle que toutes les fois où j’ai pu croiser cette image, c’était… Dans une cuisine XD (précisément, sur le frigo U_U)

    1. lol oui moi aussi ! Tu veux bien évidemment parler du magnet vintage collé bien en évidence sur la porte du congélo, comme un un message pour lutter face à l’irrémédiable envie de l’ouvrir et d’entamer le pot de glace au chocolat c’est ça ????

      1. Alors, t’es vachement plus positive que moi, parce que je le vois plus comme « Non mais je suis une femme forte, I can do it, mais au final, le seul endroit où je peux exprimer ma toute puissance d’égale de l’homme, c’est sur la porte de mon frigo en préparant le repas pour le mâle dominant et sa progéniture ».
        (okay, j’exagère peut-être un poil. Juste un tout p’tit poil. Un cil.)

        (et tout à l’heure, je parlais de cette image

        mais je ne sais pas d’où elle vient, ni où elle va. Juste, cette pose, même si il n’y a rien d’écrit et qu’elle est en miroir de l’habituelle, ne peut que faire penser à « We can do it »)

  2. Ah oui effectivement, y a pas photo !
    Je ne sais pas si je suis positive, je crois que c’est peut être parce que je vis avec une femme dominante qui adore les glaces au chocolat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :