Des comics et des filles : Catfight

Cette histoire de Vampirella me pousse à présenter cette célèbre héroïne (pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, mais comment est-ce possible ?) et de la mettre en compet’ avec sa concurrente directe aux courbes tout aussi exeptionnelles, j’ai nommé Lady Death. Oui cette semaine je fais dans la Bad Girl, et ça fait du bien !

Vampirella est un personnage créé par l’américain Forrest J Ackerman (1916-2008) en septembre 1969. Vampirella #1, publié par Warren Publishing’s, met en scène une héroïne vampire et court-vêtue. Ce magazine en noir et blanc, dans le style des comics d’horreur, durera 112 numéros et paraîtra jusqu’en 1983. La première équipe artistique était constituée d’Archie Goodwin (scénario), Frank Frazetta (illustration de couverture) et Tom Sutton (dessin).
Vampirella est originaire de la planète Drakulon, un monde où les gens se nourrissent de sang et où il coule dans les rivières. Drakulon possède deux soleils, Satyr et Circe, ce qui provoqua une première éruption qui détruisit toute vie sur la planète. Quand les effets de l’explosion se réduisirent, une nouvelle civilisation apparut : la race de laquelle Vampirella naîtra , les Vampiris, qui étaient capables de se transformer en chauve souris à volonté, quand il le fallait, pour boire du sang. L’histoire commence lorsque la planète Drakulon se meurt lentement à cause de l’éruption de Satyr, alors qu’une navette spatiale venue de la Terre s’écrase sur Drakulon.Vampirella découvre que les astronautes ont du sang dans leurs veines. Sur l’ordre de ses semblables, elle ramène la navette sur Terre et part à la découverte de notre planète.
Quand le personnage a été relancé après avoir été acheté par Harris Comics, des changements ont été apportés à son origine. Dans la version Harris, l’origine de Vampirella a été abandonné en faveur d’une histoire complexe de secrets d’anciennes familles et de querelles entre des êtres surnaturels.

Lady Death est un personnage inventé par Brian Pulido & Steven Hughes pour la maison d’édition « Eternity Comics » en 1991 dans Evil Ernie #1. En 1993 Chaos! Comics publie une autre version. Cependant, de nos jours, les comics de Lady Death sont publiés par Avatar Press. Lady Death a connu une historique de publication très erratique, principalement à cause de problèmes de droits. En effet, des banqueroutes en cascade ont fait que le personnage est passé d’un éditeur à l’autre. Néanmoins, le personnage de Lady Death étant très populaire, les story-arc ont toujours été menés à leur terme.
L’histoire de Lady Death débute dans la Suède médiévale. Celle qui deviendra plus tard Lady Death n’est au départ qu’une simple mortelle nommée Hope. Son père, Matthias, était un notable qui recrutait des paysans pour en faire des militaires. Matthias était porteur d’un secret inconnu de sa fille. Bien que félicité par l’Eglise pour son travail contre les païens, le peuple ne voyait en lui qu’un tyran cruel. Matthias semblait être très pieux, mais qui s’adonnait en secret à la magie noire et à la démonologie. En réalité, il était le descendant des anges déchus qui avaient dirigé la rébellion contre le Dieu judéo-chrétien.
A l’opposé, la mère de Hope était une femme aussi pure et innocente que le Paradis. Elle décéda alors que Hope n’était qu’une adolescente, laissant cette dernière vivre seule avec son père. Malheureusement, la cruauté de Matthias incita les paysans à se révolter contre son autorité. Matthias échappa de justesse à la Mort en invoquant un démon, mais Hope fut capturée par les rebelles et accusée de sorcellerie. Au moment de passer au bûcher, Hope murmura une incantation qu’elle avait apprise de son père. Un Démon apparut et lui proposa un marché : il la sauve de la mort à condition qu’elle renonce à son humanité et qu’elle serve la cause de l’Enfer. Hope accepta et fut transportée dans les royaumes infernaux.
Lady Death devint alors l’instigatrice d’une rébellion contre les Seigneurs de l’Enfer. Lors de la bataille finale, Lucifer la condamna à ne plus jamais retourner sur terre tant qu’il y aurait des alliés de Lucifer en enfer. Elle jura alors d’exterminer tous les alliés du seigneur des mensonges afin de briser la malédiction de Lucifer.

 

Naturellement, vous pensez bien que d’autres y ont pensé avant moi !

 

3 commentaires sur “Des comics et des filles : Catfight

Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas voté car je ne suis pas vraiment fan des deux.

    Par contre, quelque chose me turlupine : pourquoi peut-on encore voter pour les personnages féminins fictifs, après plusieurs mois, et pas pour les réels ?

    1. Parce que je trouve que la rubrique Catfight est plus intéressante et plus « ludique » que la BOTB, qui est juste là pour le fun, du coup c’est un rendez-vous hebdomadaire mais éphémère, on a quand même 7 jours pour faire son choix 😉
      Le catfight est aussi là pour celles et ceux qui atterrissent ici par hasard, qui sont novices, et qui veulent en savoir un peu plus sur tel ou tel personnage féminin. Si le personnage leur plait, ils peuvent toujours s’amuser à voter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :