Question : C’est quoi l’image de la femme dans les comics?

Attention, cet article est à ranger dans la catégorie « Féminisme à deux balles ».

On le sait, si le lectorat des comics n’est pas exclusivement masculin, il l’est quand même principalement. Presque toutes les séries ont leur héroïne, des personnages souvent très riches avec une histoire et une psychologie bien établie. Il n’y a pas de problème là dessus. Mais lorsque ces personnages sont mis en avant dans les couvertures, la plupart du temps, on voit ce genre de dessins :

(bon ok là c’est pas une couv’ mais c’est juste pour illustrer mon propos)

Est-ce pour cela que l’on retrouve chaque mois dans nos séries favorites des couvertures parfois très aguicheuses (et qui n’ont souvent rien à voir avec le contenu), faisant appel aux réactions les plus basiques et les plus primitives de la gent masculine ?
Mais la vraie question est la suivante : Si on mettait en couverture un Batman ou un Wolverine en caleçon ou en string, est-ce que les ventes s’en porteraient mieux ?

Je ne crois pas.
Il est vrai que nos héroïnes sont la plupart du temps mises en valeur dans des visuels sexy, loin de toute vulgarité. Pourtant parfois il arrive que ça dérape comme sur les images suivantes, où l’on voit des femmes attachées à la limite de la scène de viol, images qui rappellent les Hentai japonais.

( Le Rêve de la femme du pêcheur par Hokusai Katsushika, 1820)

A vrai dire, il n’est pas facile de se faire une opinion tranchée sur le sujet. C’est pour ça que je parle de féminisme à deux balles. Je suis la première à apprécier les jolis dessins de Campbell, Turner, Madureira, Cho, etc… qui subliment en fin de compte l’héroïne de comics en tant qu’icône populaire et objet de tous les fantasmes. WW en jeans et en basket… ça le fait pas (non non c’est un mauvais exemple, même en jeans elle est sublime WW !).
D’un autre côté, montrer la Cinderella de Fables en petite tenue sous la neige…. c’est n’impote quoi (bon ok elle a quand même un foulard et un bonnet russe, parce que ça caille hein !)

9 commentaires sur “Question : C’est quoi l’image de la femme dans les comics?

Ajouter un commentaire

  1. C’est vrai que les couvertures où les dessins couvent aguicheurs des comics donnent un côté très matcho aux comics, abîmant un peu la bonne réputation que nous nous efforçons de leur donner, tout en tapant dans le basique : attirer l’ado prépubère. Mais bon au final, pour nous, c’est le contenu qui compte, et c’est là le principal.
    On peut pas en vouloir aux éditeurs de vouloir vendre leur truc, sachant que la base des lecteurs sont des mâles hétéros, ils vont pas nous foutre Batman en string. Je suis pas sûr qu’à l’opposé ça attirerait des lectrices hétéros.
    Et puis, on peut pas le en vouloir de nous coller un Swimsuit Special à la fin de Fathom ou autres.

  2. C’est clair qu’il y a vraiment de l’abus sur les couvertures aguicheuses qui ne reflètent en rien le reste du bouquin, mais en même temps, comme tu le dis si bien, ça attire l’oeil (faut aussi dire qu’Emma Frost et Elektra ont de beaux atouts) .

    Après je pense que contrairement aux mâles, les femmes ne fantasment pas sur les représentations de Batman ou Wolverine, et quand bien même, Tony Stark en string, je pense pas que ça emballera tant de monde que ça…

    C’est comme tout finalement, faut savoir doser, les femmes dans les comics sont de toutes façons forcement sexy, qu’elles soient voisines d’à côté ou super-héroïnes, elles sont aussi là pour contrebalancer le côté tendancieux du spandex et des relations disons… fraternelles…

  3. Il est vrai que tu nous parles d’un sujet qui a vraiment explosé dans les années 90 : Les covers pin-up. Aguicheuses à souhait et qui vous poussent à vous attarder dessus. Et il faut avouer que ça marche plutôt pas mal. Au-delà de la position lascive, c’est toujours le trait qui prime. J’ai en exemple mes premiers comics hors Marvel universe quand, n’ayant plus rien à lire, le hasard offrait, dans le même temps à la maison de la presse, les numéro 1 de Crimson, Danger girl et Battle chasers chez Semic. Je vous rappelle que les trois sont une cover d’une pépé bien rembourrée. Au-delà du dessin attirant, c’est le style du dessin qui m’a attiré et poussé à les acheter (et mon dieu que j’ai bien fait). Donc les nénés bien ronds, oui oui, mais encore faut-il qu’ils soient bien esquissés.
    Après, un dessinateur admet souvent en plus qu’il préfère dessiner une jolie qu’un mec (ou qu’une fille miche mais ça, ils le disent jamais). Donc, on a parfois sous nos yeux des reliques de vieux fantasmes post-adolescents encore mal évacués.
    La vache, faut que je garde mon com’ pour un article 😀

    PS : très content de ta peinture japonaise. Je découvre ainsi que le trip des tentacules hentaï japonaises est bien plus ancien que je ne le pensais.

    PS 2 : merci pour ton com’ sur mon site

  4. Il est vrai que certaines illustrations laissent pantois. d’ailleurs, c’est assez marrant parce qu’on en parlait, ma femme et moi ce week-end.

    Les couvertures aguicheuses, voir pire, comme tu nous l’as montré sont malheureusement trop nombreuses et, fréquemment, hors sujet.
    Le but est certainement simple : vendre auprès des ados, voir des ados retardés machistes qui ne rêve qu’a fantasmer sur leurs couvertures de BD parce qu’ils n’osent pas acheter d’autres magazines.

    Sinon, Peluche, on ne dit pas de mal des Danger Girls ! J’adore l’humour de cette série ! 🙂

    Cependant, je pense que ce n’est pas la majorités des lecteurs qui sont dans ce cas là et heureusement… quant aux lectrices, elles doivent êtres rarissimes, celles qui aiment.

    Personnellement, je préfères les héroïnes sexys des nnées 70 et 80 avec des anatomies un peu plus proche de la réalité.

    Sinon, Katchoo, j’aime bien ton Batman ! 🙂 L’Elektra est bizarre, j’ai l’impression qu’elle fait de la pub pour un sextoy.
    Et Wonder Woman, elle sera sexy même en survet… Et le jean basket, ça va très bien à Wonder Girl. 😉

  5. Oh Putain!
    La couv de Heroes for Hire 3 est priceless!! On dirait presque une image sortie de Rule34!!!!! J’adore.

    Sinon pour répondre à la question (ce que tu ne fais, finalement pas). L’image de la femme dans les comics, elle est bien tristoune.

    On a d’un côté les femmes fatale qui ont un peu de personnalité et qui savent s’affirmer. Je pense dans un premier temps à Natasha Romanov et Elektra, deux personnages important chez Daredevil. Elles ont chacune eu leur séries perso, mais on les a très souvent vu dans DD et ce qui était bien, c’est qu’elle ne vivait pas POUR et/ou à travers DD mais ce sont bien deux femmes « complètes ». (Catwoman rentre dans cette catégorie aussi) Contrairement par exemple à la deuxième catégorie ou je veux en venir :

    Les copines.

    Les deux premières qui me viennent en tête : MJ Watson-Parker et Karen Page. Les deux ont bien entendu leur petit caractère mais elle ne sont clairement pas là pour être MJ et Karen mais bel et bien des supports au héros principaux. Et elles sont même « expandables ». Morte dans un cas, mariage annulé dans l’autre tout cela au profit du héros.
    Je suis le premier à trouver ça triste, d’une part j’adore MJ et de la voir dépeinte aussi nunuche des fois ça me fait mal au cœur. Mais d’autre part, je comprends, comme tu le dis, le lectorat est masculin et franchement, peu de mecs voudrait voir s’étendre sur des pages la relation MJ/Pete alors qu’il pourrait aller bourrer des pifs de bouffon verts. Donc ouais dans ce cas là l’image de la femme dans les comics c’est « soit belle, supporte ton mec et tais-toi ».

    Enfin, il a les héroïnes qui ont leur série ou les série (limité) centrée sur une femme.

    Alors y’en a combien des héroïnes qui ont leur série régulière. Je regarde dans ma bibli je vois….. Rien. Il y a bien Wonder Woman mais à part elle? Qui d’autre peu se targuer d’avoir SA série??

    Alors bien sur, il a pas mal de mini série centrée sur des femmes. Et des très bonnes (des séries, pas des femmes) : Alias, Ignition City, Anna Mercury, Madame Mirage. mais aucune de ces gonzesses n’a « sa » série régulière. Même Jessica Jones, n’est maintenant plus qu’un « copine » de Luke Cage.

    En résumé on a quoi? Des bimbos héroiques, des bimbos faire valoir et des bimbos en couv.

    Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis. Des femmes « forte » il y en a. Jenny Sparks de Authority, une putain de grande gueule que tu respecte, le cast de Freak Angels, les nanas sont au moins aussi importantes que les mecs, voire plus. Il doit y avoir d’autre qui m’échappe, mais elles sont là.

    En conclusion, et je pense qu’il y a encore plus matière à réfléchir que la question d’origine je dirais :

    Et si ce n’était pas de la faute du public? On dit que bimbos sont là pour vendre, mais moi je pense que tout n’est pas à mettre sur le dos du public. Et si le problème venait plutôt des auteurs. S’il n’étaient simplement pas capable d’écrire les femmes, et par conséquent, de leur donner la profondeur qu’on en attends? Le jour ou plus de femmes scénarisera des comics, je pense que les couv’ aguicheuse vont bien se calmer.

    1. Il y a pourtant des hommes qui ont écrit où créé des personnages féminins, et cela de manière admirable (Je pense à Rucka et Terry Moore de prime abord, mais il y en a d’autres), les hommes scénaristes sont donc capables de donner cette richesse qui fait pourtant si souvent défaut chez les personnages féminins.
      Je crois plutôt qu’ils manquent d’inspiration, où plutôt de source d’inspiration.

      1. Oui oui bien sûr qu’il y en a. Les Luna Brothers ont aussi d’excellents personnages féminin. Mais il faut avouer que c’est loiiiiin d’être la majorité. Bien sur c’est un mélange d’inspiration, de connaissance du « sujet » et aussi de la demande du public faut pas se leurrer.

  6. « Le jour ou plus de femmes scénarisera des comics, je pense que les couv’ aguicheuse vont bien se calmer. »

    Pas forcement je prend l’exemple de Amanda Conner qui dessine Power Girl je pense qu’elle a son mon mots à dire aussi dans l’histoire du décolleté. Peut etre que je dit une grosse bêtise mais les super hero représente quelque part la liberté tout comme la mini jupe à cette époque.
    Donc certes les couverture serve principalement à aguiche, mais c’est aussi un symbole Américain sur la liberté de la femme non ? Moi je voit ça aussi comme ça (peut etre que je dis une grosse connerie).

    Après je suis d’accord très peu de bon comics centré sur des héroïnes sont réussi. Moi j’attends toujours une bonne histoire centré sur Kitty Pryde … Je crois que je peut attendre longtemps.

    1. A mon avis, Conner n’a RIEN à dire sur le costume de Power Girl. Le costard il est comme ça, point barre, les dessinateurs qui se succèdent sur telle ou telle série ne vont aller chacun de leur petite originalité dans le costume. Ils ont quand même un « cahier des charges » à respecter.

      Secundo Conner, putain…. c’est elle qui a dessinée « The Pro » de Garth Ennis… C’est heu….
      Conner est particulière, dans les commentaires du softcover de The Pro, elle avoue que ses sketchs favoris en convention c’est The Pro sur les chiottes et The pro qui remet son string en place (maintenant qu’elle fait Power Girl elle doit plus faire énormément de The Pro, mais à l’époque en tout cas…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :